Notes explicatives

 

1. Introduction

Taille de la population (en milliers)

Définition La population d’un pays, zone ou région en date du 1er juillet de l’année indiquée. Les chiffres sont présentés en milliers.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=113

2. État de santé et tendances

2.1. Espérance de vie

Espérance de vie en bonne santé (EVCS) à la naissance

Définition Nombre moyen d’années qu’une personne peut espérer vivre en « bonne santé » en prenant en compte les années vécues en moins bonne santé en raison de maladie ou de blessures.

Justification Des ressources considérables sont consacrées à la réduction de l’incidence, de la durée et de la gravité des principales maladies qui causent la morbidité mais non pas la mortalité, et à réduire leur impact sur la vie des gens. Il est important de capturer ces deux résultats de santé, mortels et non mortels, dans une mesure sommaire de niveaux moyens de la santé de la population. L’espérance de vie en bonne santé (EVCS) à la naissance comprend l’espérance de vie pour des états de santé différents, corrigée par une distribution de la gravité, ce qui la rendant sensible aux changements temporels ou aux différences entre pays au niveau de la distribution de la gravité des états de santé.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=66

Espérance de vie à la naissance (années)

Définition Le nombre moyen d’années qu’un nouveau-né peut espérer vivre, si il ou elle devait traverser les étapes de la vie exposé(e) aux taux de mortalité selon l’âge ou le sexe qui prévaut au moment de sa naissance, pour une année spécifique, et dans un pays, territoire ou aire géographique donné.

Justification L’espérance de vie à la naissance révèle le niveau général de la mortalité dans une population. Cet indicateur fait la synthèse de la mortalité dans toutes les tranches d’âge, enfants et adolescents, adultes et personnes âgées.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=65

Espérance de vie à 60 ans (années)

Définition Le nombre moyen d’années qu’une personne de 60 ans peut espérer vivre, si il ou elle devait traverser les étapes de la vie exposé(e) aux taux de mortalité selon l’âge ou le sexe qui prévaut au moment de ses 60 ans, pour une année spécifique, et dans un pays, territoire ou aire géographique donné.

Justification L’espérance de vie à 60 ans révèle le niveau général de la mortalité dans une population de plus de 60 ans. Cet indicateur fait la synthèse de la mortalité dans toutes les tranches d’âges de plus de 60 ans.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2977

2.2 Mortalité

Taux de mortalité des adultes (probabilité de décès entre 15 et 60 ans pour 1000 habitants)

Définition Probabilité pour une personne de 15 ans de mourir avant d’atteindre l’âge de 60 ans. La probabilité de mourir entre 15 et 60 ans (pour 1000 habitants) par année parmi une cohorte hypothétique de 100 000 personnes soumise au taux de mortalité selon l’âge de l’année de déclaration.

Justification Dans les pays en développement, la charge des maladies non transmissibles augmente rapidement chez les adultes – tranche d’âge la plus productive économiquement – en raison du vieillissement de la population et des transitions d’ordre sanitaire. Par conséquent, le taux de mortalité chez l’adulte devient un indicateur important pour suivre l’évolution des tendances de la mortalité dans une population.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=64

Taux de mortalité standardisé selon l’âge (pour 100 000 habitants)

Définition Le taux de mortalité standardisé selon l’âge est une moyenne pondérée de la mortalité selon l’âge pour 100 000 habitants, où les poids sont les proportions de personnes du groupe d’âge correspondant de la population standard de l’OMS.

Justification Les nombres de décès pour 100 000 habitants sont influencés par la répartition de l’âge dans la population. Deux populations avec les mêmes taux de mortalité par âge pour une cause de décès aura de différents taux de mortalité en général si les répartitions par âge de leurs populations sont différentes. Les taux de mortalité normalisés s’ajustent selon les différences dans la répartition de l’âge dans la population en appliquant les taux observés de mortalité par âge pour chaque population à une population standard.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=78

Taux estimé de mortalité lié aux accidents de la route (pour 100 000 habitants)

Définition Taux estimé de de blessures mortelles and décès dus aux accidents de la route (pour 100 000 habitants).

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=198

Taux de mortalité infantile (probabilité de décès entre la naissance et un an pour 1000 naissances vivantes)

Définition Le taux de mortalité infantile est la probabilité pour un enfant né au cours d’une année ou d’une période donnée de mourir avant d’atteindre l’âge d’un an si, au cours de cette période, le taux de mortalité caractéristique de l’âge s’applique. Le taux de mortalité infantile n’est pas un en soi un taux (i.e. le nombre de décès divisé par le nombre de la population à risque pour une période donnée) mais plutôt une probabilité de décès dérivée d’une table de mortalité et exprimée sous forme d’un taux pour 1 000 naissances vivantes.

Justification La mortalité infantile représente une composante importante de la mortalité des moins de cinq ans. Tout comme l’indicateur du taux de mortalité des de cinq ans, le taux de mortalité infantile mesure le taux de survie d’un enfant. Ces taux reflètent aussi les conditions sociales, économiques et environnementales où vivent les enfants (ainsi que les autres membres d’une société), y compris les soins de santé auxquels ils ont accès. Puisque les données sur l’incidence et la prévalence des maladies (données sur la morbidité) ne sont souvent pas disponibles, les taux de mortalité sont fréquemment utilisés pour identifier les populations vulnérables. Le taux de mortalité infantile est un indicateur pour les OMD.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=1

Ratio de mortalité maternelle (pour 100 000 naissances vivantes)

Définition Le ratio de mortalité maternelle (RMM) est le nombre annuel de décès maternels de toute cause reliée ou aggravée par une grossesse ou sa gestion (à l’exclusion des causes accidentelles ou accessoires) pendant la grossesse, l’accouchement ou dans les 42 jours suivant l’interruption de grossesse, quelle que soit la durée ou la localisation de la grossesse, pour 100 000 naissances vivantes, pour une année donnée.

Justification les complications pendant la grossesse, l’accouchement ou post-partum sont une cause majeure de décès et d’incapacités chez les femmes en âge de procréer dans les pays en développement. Le ratio de mortalité maternelle représente le risque associé à chaque grossesse, c’est-à-dire le risque obstétrical. C’est aussi un indicateur des OMD, associé à l’objectif 5 – améliorer la santé maternelle.

Cet indicateur suit les décès liés à la grossesse et à l’accouchement. Il reflète la capacité des systèmes de santé de fournir des soins de santé efficaces pour prévenir et traiter les complications survenant au cours de la grossesse et de l’accouchement

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=26

Taux de mortalité des moins de 5 ans (pour 1000 naissances vivantes)

Définition La probabilité pour un enfant né au cours d’une année ou d’une période donnée de mourir avant d’atteindre l’âge de cinq ans si, au cours de cette période, le taux de mortalité caractéristique de l’âge s’applique. Le taux de mortalité des moins de 5 ans n’est pas un en soi un taux (i.e. le nombre de décès divisé par le nombre de la population à risque pour une période donnée) mais plutôt une probabilité de décès dérivée d’une table de mortalité et exprimée sous forme d’un taux pour 1 000 naissances vivantes.

Justification Le taux de mortalité des moins de 5 ans mesure le taux de survie d’un enfant. Il reflète également les conditions sociales, économiques et environnementales dans lesquelles vivent les enfants (ainsi que les autres membres d’une société), y compris les soins de santé auxquels ils ont accès. Puisque les données sur l’incidence et la prévalence des maladies (données sur la morbidité) ne sont souvent pas disponibles, les taux de mortalité sont fréquemment utilisés pour identifier les populations vulnérables. Le taux de mortalité des moins de 5 ans est un indicateur pour les OMD (voir 3.1. OMD-4 : Réduire la mortalité infantile).

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=7

2.3 Charge de morbidité

Distribution des années de vie perdues par groupe de maladies (%)

Définition Distribution des années de vie perdues par 3 groupes de causes principaux (maladies transmissibles, maternelles, néonatales et conditions nutritionnelles ; maladies non transmissibles ; blessures), exprimée en pourcentage du nombre total d’années de vie perdues.

Justification Les années de vie perdues tiennent compte de l’âge auquel survient le décès en donnant plus de poids aux décès précoces et moins de poids aux décès tardifs. Calculé en pourcentage du total, cet indicateur mesure les années de vie perdues pour une cause déterminée par rapport au total d’années de vie perdues dans une population du fait de la mortalité précoce.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=90

3. Progrès sur les OMD

3.0. État d’avancement des OMD dans la Région africaine

3.1. OMD-4 : Réduire la mortalité infantile

Couverture par la vaccination contre la rougeole (MCV) (%) chez les enfants de 1 an

Voir 5.4 Immunisations et vaccins

Taux de mortalité des moins de 5 ans (pour 1000 naissances vivantes)

Voir 2.2. Mortalité

3.2. OMD-5 : Améliorer la santé maternelle

Ratio de mortalité maternelle (pour 100 000 naissances vivantes)

Voir 5.6. Santé de la mère et du nouveau-né

Accouchements assistés par du personnel de santé qualifié (%)

Voir 5.6. Santé de la mère et du nouveau-né

Couverture par les soins prénatals – au moins une visite (ANC1) (%)

Définition Pourcentage des femmes âgées de 15 à 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée qui ont eu recours à des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteurs, infirmières ou sages-femmes) à au moins une reprise durant la grossesse.
Numérateur : le nombre de femmes âgées de 15 à 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée qui ont eu recours à des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteurs, infirmières ou sages-femmes) à au moins une reprise durant la grossesse.
Dénominateur : le nombre total de femmes âgées de 15 à 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant durant la même période.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/antenatal-care-coverage-least-one-visit
http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=81

Besoins non satisfaits en matière de la planification familiale (%)

Voir 5.7. Genre et santé de la femme

3.3. OMD-6 : Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies

Taux d’incidence de la tuberculose (pour 100 000 de population)

Voir 5.2. Tuberculose

Décès causés par le paludisme (pour 100 000 de population) – Nombre de cas signalés de décès dus au paludisme

Définition Le total des morts dus au paludisme provenant de cas confirmés et probables

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2967

Prévalence du VIH/sida (%) parmi les adultes âgés de 15 à 49 ans

Voir 5.1. VIH/sida

3.4. OMD-7 : Préserver l’environnement

Population utilisant des sources d’eau potable améliorées (%)

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/population-using-improved-drinking-water-sources

Population utilisant des installations d’assainissement améliorées (%)

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/fr/data-statistics/population-using-improved-sanitation-facilities

Voir 6.2. Le milieu physique

3.5. OMD-1 : Éliminer l’extrême pauvreté et la faim

Insuffisance pondérale chez les enfants de moins de 5 ans

Voir 5.5. Santé de l’enfant et de l’adolescent

3.6. OMD-2 : Assurer l’éducation primaire pour tous

Taux de scolarisation primaire nette (%)

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/net-primary-school-enrolment-rate

3.7. OMD-3 : Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Indice de parité entre les sexes dans l’enseignement primaire

Définition Le rapport filles garçons (indice de parité entre les sexes) dans l’enseignement primaire, secondaire et tertiaire est le rapport entre le nombre d’étudiantes inscrite aux niveaux éducatifs primaire, secondaire et tertiaire et le nombre d’élèves de sexe masculin dans chaque niveau. Pour standardiser les effets de l’impact de la structure de la population des groupes d’âge appropriés, l’indice de parité entre les sexes (IPS) du taux brut d’inscription (TBI) à chaque niveau de scolarité est utilisé. Le TBI est le nombre d’élèves inscrits à un niveau d’éducation, indépendamment de l’âge, exprimé en pourcentage de la population dans le groupe d’âge théorique pour le même niveau d’enseignement.

Justification Pour calculer le taux brut d’inscription (TBI), on doit d’abord déterminer la population d’âge scolaire officiel pour chaque niveau d’enseignement en fonction de l’âge théorique de départ et de la durée selon la Classification internationale type de l’éducation (CITE 97).niveau 1 (enseignement primaire) et niveaux 2 et 3 (enseignement secondaire) tel que rapporté par le pays. La population ayant l’âge officiel pour l’enseignement supérieur est le groupe d’âge de 5 ans immédiatement après la fin de l’enseignement secondaire. Ensuite, le nombre d’élèves ou d’étudiants inscrits à chaque niveau d’enseignement est divisé par la population d’âge scolaire officiel pour ce niveau d’enseignement, et le résultat est multiplié pour 100. Les taux brut d’inscription sont calculés séparément pour les mâles et les femelles. L’indice de parité entre les sexes (IPS) est ensuite calculé en divisant le taux brut d’inscription des femelles par celui des mâles pour le niveau d’éducation donné. Cette méthode requiert des informations sur la structure de l’éducation (l’âge théorique d’admission et la durée de la CITE 97 niveaux 1, 2 et 3), les inscriptions à chaque niveau d’instruction et les populations d’âge correspondant aux niveaux de l’enseignement donnés. Des chiffres séparés pour les mâles et les femelles sont nécessaires.

Métadonnées http://mdgs.un.org/unsd/mdg/Metadata.aspx?IndicatorId=9

3.8. OMD-8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

En collaboration avec l’industrie pharmaceutique, fournir accès à un prix abordable aux médicaments essentiels

Définition Disponibilité moyenne d’une sélection de médicaments génériques dans un échantillon d’établissements de santé.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=10
http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/mdg-8-develop-global-partnership-development

Aide publique au développement (APD) reçu comme pourcentage du PIB

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/official-development-assistance-oda-received-percentage-gdp

4. Le système de santé

4.1. Les résultats du système de santé

Couverture par les soins prénatals – au moins une visite dans les deux années précédant l’enquête (%)

Définition Pourcentage de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Numérateur : nombre de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Dénominateur : nombre total de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant durant la même période.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/antenatal-care-coverage-least-one-visit-two-years-preceding-survey

Couverture par les soins prénatals – au moins une visite dans les trois années précédant l’enquête (%)

Définition Pourcentage de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Numérateur : nombre de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Dénominateur : nombre total de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant durant la même période.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/antenatal-care-coverage-least-one-visit-three-years-preceding-survey

Couverture par les soins prénatals – au moins une visite dans les cinq années précédant l’enquête (%)

Définition Pourcentage de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Numérateur : nombre de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Dénominateur : nombre total de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant durant la même période.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/antenatal-care-coverage-least-one-visit-five-years-preceding-survey-0

Couverture par les soins prénatals – au moins quatre visites dans les deux années précédant l’enquête (%)

Définition Pourcentage de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Numérateur : nombre de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Dénominateur : nombre total de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant durant la même période.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/antenatal-care-coverage-least-four-visits-two-years-preceding-survey

Couverture par les soins prénatals – au moins quatre visites dans les trois années précédant l’enquête (%)

Définition Pourcentage de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Numérateur : nombre de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Dénominateur : nombre total de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant durant la même période.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/antenatal-care-coverage-least-four-visits-three-years-preceding-survey

Couverture par les soins prénatals – au moins quatre visites dans les cinq années précédant l’enquête (%)

Définition Pourcentage de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Numérateur : nombre de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant au cours d’une période donnée et ayant reçu des soins prénatals prodigués par un personnel qualifié (docteur, infirmière, sage-femme) à au moins une reprise durant la grossesse.
Dénominateur : nombre total de femmes âgées entre 15 et 49 ans ayant accouché d’un enfant vivant durant la même période.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/antenatal-care-coverage-least-four-visits-five-years-preceding-survey

Accouchements assistés par un personnel de santé qualifié au cours des deux années précédant l’enquête (%)

Définition Pourcentage des naissances vivantes assistées lors de l’accouchement par un personnel sanitaire qualifié. Le personnel de santé qualifié comprend des médecins, des infirmières, des sages-femmes et d’autres membres du personnel ayant une formation médicale telle que définie selon chaque pays. Cette Définition est conforme à celle utilisée par la collaboration Compte à rebours 2015 (Countdown to 2015 Collaboration), Les Enquêtes Démographiques de Santé (DHS) et les enquêtes en grappes à indicateurs multiples (EGIM, ou MICS). Numérateur : Nombre de naissances vivantes chez les femmes âgées de 15 à 49 ans assistées lors de l’accouchement par un personnel sanitaire qualifié dans la période précédant l’enquête.
Dénominateur : Nombre total de naissances vivantes chez les femmes âgées de 15 à 49 ans dans la période précédant l’enquête.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/births-attended-skilled-health-personnel-two-years-preceding-survey

Accouchements assistés par un personnel de santé qualifié au cours des trois années précédant l’enquête (%)

Définition Pourcentage des naissances vivantes assistées lors de l’accouchement par un personnel sanitaire qualifié. Le personnel de santé qualifié comprend des médecins, des infirmières, des sages-femmes et d’autres membres du personnel ayant une formation médicale telle que définie selon chaque pays. Cette Définition est conforme à celle utilisée par la collaboration Compte à rebours 2015 (Countdown to 2015 Collaboration), Les Enquêtes Démographiques de Santé (DHS) et les enquêtes en grappes à indicateurs multiples (EGIM, ou MICS). Numérateur : Nombre de naissances vivantes chez les femmes âgées de 15 à 49 ans assistées lors de l’accouchement par un personnel sanitaire qualifié dans la période précédant l’enquête.
Dénominateur : Nombre total de naissances vivantes chez les femmes âgées de 15 à 49 ans dans la période précédant l’enquête.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/births-attended-skilled-health-personnel-three-years-preceding-survey

Accouchements assistés par un personnel de santé qualifié au cours des cinq années précédant l’enquête (%)

Définition Pourcentage des naissances vivantes assistées lors de l’accouchement par un personnel sanitaire qualifié. Le personnel de santé qualifié comprend des médecins, des infirmières, des sages-femmes et d’autres membres du personnel ayant une formation médicale telle que définie selon chaque pays. Cette Définition est conforme à celle utilisée par la collaboration Compte à rebours 2015 (Countdown to 2015 Collaboration), Les Enquêtes Démographiques de Santé (DHS) et les enquêtes en grappes à indicateurs multiples (EGIM, ou MICS). Numérateur : Nombre de naissances vivantes chez les femmes âgées de 15 à 49 ans assistées lors de l’accouchement par un personnel sanitaire qualifié dans la période précédant l’enquête.
Dénominateur : Nombre total de naissances vivantes chez les femmes âgées de 15 à 49 ans dans la période précédant l’enquête.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/births-attended-skilled-health-personnel-five-years-preceding-survey

Besoins satisfaits en matière de planification familiale (%)

Définition Pourcentage des femmes âgées entre 15 et 49 ans, mariées ou en union, qui ont un besoin en matière de contraception et qui utilisent actuellement une méthode quelconque de contraception. Les femmes ayant un besoin en matière de contraception incluent celles qui sont fécondes mais indiquent vouloir espacer leurs grossesses ou ne plus vouloir d’enfants.
Numérateur : Nombre de femmes entre 15 et 49 ans qui sont fécondes, mariées ou en union, ont un besoin en matière de contraception et utilisent un contraceptif quelconque (moderne ou traditionnel).
Dénominateur : Nombre total de femmes âgées de 15 à 49 ans qui sont fécondes et sont mariées ou en union, et qui ont un besoin en matière de contraception.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/family-planning-needs-satisfied

Couverture vaccinale DTC3 (diphtérie tétanos et coqueluche) chez les enfants de moins d’un an (%)

Voir 5.4. Immunisations et vaccins

Couverture par la vaccination contre la rougeole chez les enfants de moins d’un an (%)

Voir 5.4. Immunisations et vaccins

4.2. Leadership et gouvernance

4.3. Partenariat pour le développement de la santé

4.4. Information sanitaire

Inscription au registre de l’état civil à la naissance (%)

Définition Couverture estimée de l’inscription à l’état civil

Justification Une inscription complète, précise et rapide au registre de l’état civil est essentielle pour des statistiques de l’état civil de qualité.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/civil-registration-births

Inscription de la cause du décès dans le registre de l’état civil (%)

Définition Couverture estimée de la cause du décès inscrite dans le registre de l’état civil.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/civil-registration-coverage-cause-death

4.5. Recherche

4.6. Financement de la santé

Ressources externes pour la santé en pourcentage des dépenses totales de santé

Définition Ressources externes pour la santé en pourcentage des dépenses totales de santé.

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. La plupart des indicateurs présentés dans les comptes nationaux de santé impliquent une mesure au niveau de l’acheteur/donneur de service de santé. Il s’agit cependant d’un indicateur qui se réfère à l’origine des ressources utilisées pour l’achat de services de santé. C’est la seule information sur les sources de financement indiquées dans ces tableaux. Les autres indicateurs – dépenses publiques générales de santé (GGHE) et capitaux privés en santé (PytHE) – concernent les agents du financement, les entités contrôlant l’utilisation des fonds. Certaines de ces sources externes seront acheminées par le biais du budget du gouvernement, certains par le biais des compagnies d’assurance, certaines dans le privé ou dans les secteurs d’ONG. À ce titre, ces fonds ne peuvent pas être simplement ajoutés à ceux rapportés dans les ventilations précédentes. Dans le cas particulier où les organismes externes agissent comme des ONG nationales pour la fourniture ou l’achat de soins de santé dans un pays bénéficiaire, ils seraient inclus comme agent de financement, mais aussi comme source de financement. Nous fournissons ici seulement la mesure de niveau de la source. L’analyse des sources de financement contribue à déterminer la répartition de la charge de financement des services de santé. Cet indicateur contribue à évaluer la viabilité du financement.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/external-resources-health-percentage-total-expenditure-health#overlay-context=en/health-financing

Dépenses publiques générales de santé comme pourcentage des dépenses totales en santé

Définition Niveau des dépenses publiques générales de santé (GGHE) comme pourcentage du total des dépenses de santé (THE).

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Il aide à comprendre le poids relatif des entités publiques dans le total des dépenses de santé. Il comprend non seulement les ressources acheminées via le budget gouvernemental aux fournisseurs de services de santé, mais aussi les dépenses en santé des entités parapubliques et extrabudgétaires, notamment les paiements obligatoires versés aux services d’assurance santé. Il fait référence aux ressources collectées et mises en commun par les organismes publics, quelle que soit la source, et comprend donc tout financement provenant de donneurs externes transitant par ces organismes

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/general-government-expenditure-health-percentage-total-expenditure-health#overlay-context=en/data-statistics/general-government-expenditure-health-percentage-total-expenditure-health

Dépenses publiques générales de santé comme pourcentage des dépenses publiques totales

Définition Niveau des dépenses publiques générales de santé (GGHE) comme pourcentage des dépenses publiques totales.

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Cet indicateur aide à comprendre le poids des dépenses publiques en santé par rapport à la valeur totale des opérations du secteur public. Il comprend non seulement les ressources acheminées par l’intermédiaire des budgets publics, mais aussi les dépenses de santé par les organismes parapublics, les entités extrabudgétaires et notamment l’assurance maladie obligatoire. Il fait référence aux ressources collectées et mises en commun par les autorités publiques et comprend toutes les modalités de financement.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/general-government-expenditure-health-percentage-total-government-expenditure

Dépenses publiques de santé par habitant (UMN par US $)

Définition Dépenses publiques de santé par habitant (GGHE) exprimées en termes de parité du pouvoir d’achat (PPA)en dollars internationaux.

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Cet indicateur aide à comprendre le niveau relatif des dépenses publiques en santé, exprimé en dollars internationaux pour faciliter les comparaisons internationales. Il comprend non seulement les ressources acheminées par l’intermédiaire des budgets publics, mais aussi les dépenses de santé des organismes parapublics et des entités extrabudgétaires, notamment l’assurance maladie obligatoire. Il fait référence aux ressources collectées et mises en commun par les autorités publiques et comprend toutes les modalités de financement.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/capita-government-expenditure-health-ppp-int

Dépenses publiques de santé par habitant au taux de change moyen (US $)

Définition Dépenses publiques de santé par habitant (GGHE) exprimées en termes de taux de change moyen en dollars américains pour l’année. Prix courants.

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Cet indicateur aide à comprendre le niveau relatif des dépenses publiques en, exprimée en dollars américains pour faciliter les comparaisons internationales. Il comprend non seulement les ressources acheminées par le biais des budgets publics, mais aussi les dépenses de santé des organismes parapublics et entités extrabudgétaires, notamment l’assurance maladie obligatoire. Il fait référence aux ressources collectées et mises en commun par les autorités publiques et comprend toutes les modalités de financement.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/capita-government-expenditure-health-average-exchange-rate-us

Total des dépenses de santé par habitant (UMN par US $)

Définition Total des dépenses de santé par habitant (THE) exprimées en termes de parité du pouvoir d’achat (PPA) en dollars internationaux

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Cet indicateur aide à comprendre les dépenses totales de santé par rapport à la population bénéficiaire, exprimées en parités de pouvoir d’achat (PPA) afin de faciliter les comparaisons internationales.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/capita-total-expenditure-health-ppp-int

Total des dépenses de santé par habitant au taux de change moyen (US $)

Définition Total des dépenses de santé par habitant (THE) exprimées en termes de taux de change moyen en dollars américains pour l’année. Prix courants.

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Cet indicateur aide à comprendre les dépenses totales de santé par rapport à la population bénéficiaire, exprimées en dollars américains pour faciliter les comparaisons internationales.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/capita-total-expenditure-health-average-exchange-rate-us

Plans privés de santé financés par anticipation en pourcentage des dépenses privées de santé

Définition Niveau des forfaits prépayés privés, exprimé en pourcentage des dépenses privées en santé.

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Cet indicateur aide à comprendre le poids relatif des paiements volontaires d’assurance maladie dans les dépenses totales de santé.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/private-prepaid-plans-percentage-private-expenditure-health

Dépenses de santé de la sécurité sociale en pourcentage des dépenses publiques générales de santé

Définition Niveau des dépenses des caisses de sécurité sociale, exprimé en pourcentage des dépenses publiques générales de santé.

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Cet indicateur aide à comprendre l’importance relative des régimes prépayés mutualisés par rapport aux dépenses publiques générales de santé (GGHE). Cet indicateur se réfère aux dépenses de santé par les régimes de sécurité sociale des gouvernements et à d’autres régimes d’assurance maladie obligatoire. Les fonds de donateurs (externe) acheminés par le biais de ces institutions sont inclus.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/social-security-expenditure-health-percentage-general-government-expenditure-health

Total des dépenses de santé en pourcentage du produit intérieur brut

Définition Le total des dépenses de santé (THE) comme pourcentage du produit intérieur brut (PIB).

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Il fournit des informations sur le niveau des ressources destinées à la santé par rapport à la richesse du pays.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-expenditure-health-percentage-gross-domestic-product

4.7. Prestation de services

Taux de réussite du traitement des nouveaux cas de tuberculose à frottis positif

Définition La proportion de nouveaux cas de tuberculose à frottis positif enregistré en vertu d’un programme national de lutte antituberculeuse dans une année donnée qui a complété avec succès un traitement, avec ou sans preuve bactériologique du succès (« guéri » ou « traitement terminé » respectivement). À la fin du traitement, chaque patient est assigné un des six résultats suivants(mutuellement exclusifs) : guéri ; traitement complété; décédé ; a échoué ; traitement abandonné ; transféré avec résultat inconnu. La proportion des cas assignés à ces résultats, ainsi que les autres cas enregistrés pour traitement mais n’ayant pas de résultat assigné, constitue 100 % des cas enregistrés.

Justification La réussite du traitement est un indicateur de la performance des programmes de lutte antituberculeuse nationaux. En plus des avantages évidents pour les patients, un traitement réussi de cas infectieux de la tuberculose est essentiel pour prévenir la propagation de l’infection. Détecter et traiter avec succès une grande proportion des cas de tuberculose devrait avoir un impact immédiat sur la prévalence de la tuberculose et sur la mortalité. En réduisant la transmission, un traitement couronné de succès de la majorité des cas affectera également, après un certain délai, l’incidence de la maladie. La cible 6.10 des Objectifs du millénaire pour le développement est la « Proportion de cas de tuberculose détectés et soignés dans le cadre d’un traitement direct à court terme et sous observation ». Le Partenariat Halte à la tuberculose s’est fixé comme objectif un taux de réussite du traitement de cas à frottis positif de 90 %.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/treatment-success-rate-new-pulmonary-smear-positive-tuberculosis-cases

Taux de réussite du traitement des nouveaux cas de tuberculose à frottis négatif et de tuberculose extrapulmonaire

Définition La proportion des nouveaux cas de tuberculose à frottis négatif et extrapulmonaire (ou frottis non précisé/non effectué) enregistrés dans le cadre d’un programme national de lutte antituberculeuse. Pour une année donnée et ayant complété avec succès un traitement (sans preuve bactériologique de la réussite, c’est à dire noté comme «traitement terminé»). À la fin du traitement, chaque patient est assigné un des six résultats suivants(mutuellement exclusifs) : guéri ; traitement complété; décédé ; a échoué ; traitement abandonné ; transféré avec résultat inconnu. La proportion des cas assignés à ces résultats, ainsi que les autres cas enregistrés pour traitement mais n’ayant pas de résultat assigné, constitue 100 % des cas enregistrés.

Justification La réussite du traitement est un indicateur de la performance des programmes de lutte antituberculeuse nationaux. En plus des avantages évidents pour les patients, un traitement réussi de cas infectieux de la tuberculose est essentiel pour prévenir la propagation de l’infection. Détecter et traiter avec succès une grande proportion des cas de tuberculose devrait avoir un impact immédiat sur la prévalence de la tuberculose et sur la mortalité. En réduisant la transmission, un traitement couronné de succès de la majorité des cas affectera également, après un certain délai, l’incidence de la maladie.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/treatment-success-rate-new-pulmonary-smear-negative-and-extrapulmonary-tuberculosis

Taux de succès du traitement pour les cas de retraitement de la tuberculose

Définition La proportion des cas ayant des antécédents de traitement de la tuberculose enregistrés dans le cadre d’un programme national de lutte antituberculeuse dans une année donnée et ayant complété avec succès un traitement (avec ou sans preuve bactériologique de la réussite, c’est à dire noté comme « guéri » ou « traitement complété ». À la fin du traitement, chaque patient est assigné un des six résultats suivants(mutuellement exclusifs) : guéri ; traitement complété; décédé ; a échoué ; traitement abandonné ; transféré avec résultat inconnu. La proportion des cas assignés à ces résultats, ainsi que les autres cas enregistrés pour traitement mais n’ayant pas de résultat assigné, constitue 100 % des cas enregistrés.

Justification La réussite du traitement est un indicateur de la performance des programmes de lutte antituberculeuse nationaux. En plus des avantages évidents pour les patients, un traitement réussi de cas infectieux de la tuberculose est essentiel pour prévenir la propagation de l’infection. Détecter et traiter avec succès une grande proportion des cas de tuberculose devrait avoir un impact immédiat sur la prévalence de la tuberculose et sur la mortalité. En réduisant la transmission, un traitement couronné de succès de la majorité des cas affectera également, après un certain délai, l’incidence de la maladie.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/treatment-success-rate-retreatment-tuberculosis-cases

4.8. Personnel de santé

Densité des travailleurs de santé communautaire et des tradipraticiens (pour 1000 habitants)

Définition Nombre de travailleurs de santé communautaire et de tradipraticiens pour 1000 habitants.

Justification Préparer le personnel de santé pour la réalisation des objectifs de santé d’un pays constitue l’un des défis plus importants pour son système de santé. D’un point de vue méthodologique, il n’y a aucun modèle d’excellence pour évaluer la suffisance de la main-d’œuvre en santé pour répondre aux besoins de santé d’une population donnée. On estime cependant (voir le Rapport sur la santé dans le monde 2006), que les pays avec moins de 23 médecins, infirmières et sages-femmes pour 10 000 habitants ne parviennent généralement pas à atteindre des taux de couverture adéquats pour les interventions de soins de santé primaires identifiées comme prioritaires dans le cadre de la réalisation des OMD.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/community-and-traditional-health-workers-density-1000-population

Densité du personnel en médecine dentaire (pour 1000 habitants)

Définition Personnel en médecine dentaire pour 1000 habitants.

Justification Préparer le personnel de santé pour la réalisation des objectifs de santé d’un pays constitue l’un des défis plus importants pour son système de santé. D’un point de vue méthodologique, il n’y a aucun modèle d’excellence pour évaluer la suffisance de la main-d’œuvre en santé pour répondre aux besoins de santé d’une population donnée. On estime cependant (voir le Rapport sur la santé dans le monde 2006), que les pays avec moins de 23 médecins, infirmières et sages-femmes pour 10 000 habitants ne parviennent généralement pas à atteindre des taux de couverture adéquats pour les interventions de soins de santé primaires identifiées comme prioritaires dans le cadre de la réalisation des OMD.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/dentistry-personnel-density-1000-population

Densité des travailleurs de la santé publique et environnementale (pour 1000 habitants).

Définition Nombre de travailleurs de la santé publique et environnementale pour 1000 habitants.

Justification Préparer le personnel de santé pour la réalisation des objectifs de santé d’un pays constitue l’un des défis plus importants pour son système de santé. D’un point de vue méthodologique, il n’y a aucun modèle d’excellence pour évaluer la suffisance de la main-d’œuvre en santé pour répondre aux besoins de santé d’une population donnée. On estime cependant (voir le Rapport sur la santé dans le monde 2006), que les pays avec moins de 23 médecins, infirmières et sages-femmes pour 10 000 habitants ne parviennent généralement pas à atteindre des taux de couverture adéquats pour les interventions de soins de santé primaires identifiées comme prioritaires dans le cadre de la réalisation des OMD.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/environmental-and-public-health-workers-density-1000-population

Densité des travailleurs de laboratoires en santé (pour 1000 habitants)

Définition Nombre de travailleurs de laboratoire en santé pour 1000 habitants.

Justification Préparer le personnel de santé pour la réalisation des objectifs de santé d’un pays constitue l’un des défis plus importants pour son système de santé. D’un point de vue méthodologique, il n’y a aucun modèle d’excellence pour évaluer la suffisance de la main-d’œuvre en santé pour répondre aux besoins de santé d’une population donnée. On estime cependant (voir le Rapport sur la santé dans le monde 2006), que les pays avec moins de 23 médecins, infirmières et sages-femmes pour 10 000 habitants ne parviennent généralement pas à atteindre des taux de couverture adéquats pour les interventions de soins de santé primaires identifiées comme prioritaires dans le cadre de la réalisation des OMD.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/environmental-and-public-health-workers-density-1000-population

Densité du personnel infirmier et des sages-femmes (pour 1000 habitants)

Définition Personnel infirmier et sages-femmes pour 1000 habitants.

Justification Préparer le personnel de santé pour la réalisation des objectifs de santé d’un pays constitue l’un des défis plus importants pour son système de santé. D’un point de vue méthodologique, il n’y a aucun modèle d’excellence pour évaluer la suffisance de la main-d’œuvre en santé pour répondre aux besoins de santé d’une population donnée. On estime cependant (voir le Rapport sur la santé dans le monde 2006), que les pays avec moins de 23 médecins, infirmières et sages-femmes pour 10 000 habitants ne parviennent généralement pas à atteindre des taux de couverture adéquats pour les interventions de soins de santé primaires identifiées comme prioritaires dans le cadre de la réalisation des OMD.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/nursing-and-midwifery-personnel-density-1000-population

Densité d’autres travailleurs en santé (pour 1000 habitants)

Définition Nombre d’autres travailleurs dans les services de santé (à l’exception des médecins, du personnel infirmier et sages-femmes, agents de santé communautaire et du personnel en dentisterie) pour 1000 habitants.

Justification Préparer le personnel de santé pour la réalisation des objectifs de santé d’un pays constitue l’un des défis plus importants pour son système de santé. D’un point de vue méthodologique, il n’y a aucun modèle d’excellence pour évaluer la suffisance de la main-d’œuvre en santé pour répondre aux besoins de santé d’une population donnée. On estime cependant (voir le Rapport sur la santé dans le monde 2006), que les pays avec moins de 23 médecins, infirmières et sages-femmes pour 10 000 habitants ne parviennent généralement pas à atteindre des taux de couverture adéquats pour les interventions de soins de santé primaires identifiées comme prioritaires dans le cadre de la réalisation des OMD.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/other-health-workers-density-1000-population

Densité du personnel pharmaceutique (pour 1000 habitants)

Définition Personnel pharmaceutique pour 1000 habitants.

Justification Préparer le personnel de santé pour la réalisation des objectifs de santé d’un pays constitue l’un des défis plus importants pour son système de santé. D’un point de vue méthodologique, il n’y a aucun modèle d’excellence pour évaluer la suffisance de la main-d’œuvre en santé pour répondre aux besoins de santé d’une population donnée. On estime cependant (voir le Rapport sur la santé dans le monde 2006), que les pays avec moins de 23 médecins, infirmières et sages-femmes pour 10 000 habitants ne parviennent généralement pas à atteindre des taux de couverture adéquats pour les interventions de soins de santé primaires identifiées comme prioritaires dans le cadre de la réalisation des OMD.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/pharmaceutical-personnel-density-1000-population

Densité de médecins (pour 1000 habitants)

Définition Nombre de médecins (physiciens), y compris les généralistes et les spécialistes pour 1000 habitants.

Justification Préparer le personnel de santé pour la réalisation des objectifs de santé d’un pays constitue l’un des défis plus importants pour son système de santé. D’un point de vue méthodologique, il n’y a aucun modèle d’excellence pour évaluer la suffisance de la main-d’œuvre en santé pour répondre aux besoins de santé d’une population donnée. On estime cependant (voir le Rapport sur la santé dans le monde 2006), que les pays avec moins de 23 médecins, infirmières et sages-femmes pour 10 000 habitants ne parviennent généralement pas à atteindre des taux de couverture adéquats pour les interventions de soins de santé primaires identifiées comme prioritaires dans le cadre de la réalisation des OMD.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/physicians-density-1000-population

4.9. Produits médicaux, vaccins, infrastructures et équipements

Densité des unités de la tomographie par ordinateur (par million d’habitants)

Définition Unités de la tomodensitométrie (TDM) des secteurs public et privé pour 1 000 000 habitants

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-million-population-computed-tomography-units

Densité des hôpitaux de district/ruraux (pour 100 000 habitants)

Définition Nombre d’hôpitaux de district/ruraux des secteurs public et privé pour 100 000 habitants.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-100-000-population-districtrural-hospitals

Densité d’unités de caméras gamma ou de médecine nucléaire (par million d’habitants)

Définition Unités de médecine nucléaire des secteurs public et privé pour 1 000 000 habitants.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-million-population-gamma-camera-or-nuclear-medicine

Densité des centres sanitaires (pour 100 000 habitants)

Définition Nombre de centres sanitaires des secteurs public et privé pour 100 000 habitants.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-100-000-population-health-centres

Densité des postes de santé (pour 100 000 habitants)

Définition Nombre de postes de santé des secteurs public et privé pour 100 000 habitants. Les postes de santé sont des centres communautaires ou de santé environnementale avec un nombre très limité de lits, avec des ressources limitées pour les soins curatifs et préventifs et normalement assistés par des agents de santé et des infirmières.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-100-000-population-health-posts

Nombre de lits d’hôpitaux (pour 10 000 habitants)

Définition Le nombre de lits d’hôpitaux disponibles pour 10 000 habitants.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/hospital-beds-10-000-population

Densité des unités d’accélérateur linéaires (par million d’habitants)

Définition Nombre d’unités d’accélérateurs linéaires des secteurs public et privé pour 1000 000 habitants.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-million-population-linear-accelerator

Densité d’unités d’imagerie par résonance magnétique (par million d’habitants)

Définition Nombre d’unités d’imagerie par résonnance magnétique pour 1 000 000 habitants.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-million-population-magnetic-resonance-imaging

Densité d’unités pour la mammographies (par millions de femmes âgées de 50 à 69 ans)

Définition Nombre d’unités pour la mammographie dans les secteurs public et privé pour 1 000 000 de femmes âgées de 50 à 69 ans.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-million-females-aged-50-69-years-old-mammography-units

Disponibilité moyenne d’une sélection de médicaments génériques (%)

Définition Disponibilité moyenne d’une sélection de médicaments génériques dans un échantillon d’établissements de santé.

Justification L’accès au traitement est fortement tributaire de la disponibilité de médicaments abordables. Il faut un approvisionnement régulier et durable de médicaments essentiels pour éviter les pénuries de médicaments qui peuvent causer des décès et souffrances évitables. Cet indicateur fait partie d’une série de neuf indicateurs proposés par l’OMS pour mesurer la cible 8.E des Objectifs du Millénaire pour le développement «En coopération avec l’industrie pharmaceutique, rendre les médicaments essentiels disponibles et abordables dans les pays en développement ».

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/median-availability-selected-generic-medicines

Ratio du prix moyen au consommateur d’une sélection de médicaments génériques

Définition Le ratio du prix moyen au consommateur (ratio du prix moyen local par rapport au prix de référence international calculé par l’organisation Management Science for Health) d’une sélection de médicaments de princeps.

Justification Les médicaments sont responsables de 20 à 60 % des dépenses de santé dans les pays en développement et en transition. En outre, jusqu’à 90 % de la population dans les pays en développement achètent des médicaments par paiement direct, ce qui en fait la plus grande dépense familiale après la nourriture. Les médicaments sont inabordables pour un large segment de la population mondiale et constituent un lourd fardeau pour les budgets publics. Cet indicateur fait partie d’une série de neuf indicateurs proposés par l’OMS pour mesurer la cible 8.E des Objectifs du Millénaire pour le développement « En coopération avec l’industrie pharmaceutique, rendre les médicaments essentiels disponibles et abordables dans les pays en développement ».

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/median-consumer-price-ratio-selected-generic-medicines

Densité des hôpitaux provinciaux (pour 100 000 habitants)

Définition Nombre d’hôpitaux provinciaux des secteurs public et privé pour 100 000 habitants.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-100-000-population-provincial-hospitals

Densité des unités de radiothérapie (par million d’habitants)

Définition Nombre d’unités de radiothérapie, y compris les accélérateurs linéaires et les unités de traitement au cobalt 60 des secteurs public et privé pour 1 000 000 habitants.

Justification En 2010, l’OMS a lancé une enquête nationale de base sur les dispositifs médicaux qui a permis d’identifier le statut des dispositifs médicaux de coût élevé dans les États membres, y compris les équipements de radiothérapie, les accélérateurs linéaires et les unités de traitement au cobalt 60. Le cancer est une des principales causes de décès dans le monde, tuant presque 8 millions de personnes par année. Environ un tiers de ces décès pourraient être évités si le cancer était détecté et traité rapidement. Trois quarts des décès par cancer surviennent dans les pays en développement où les ressources nécessaires pour prévenir, diagnostiquer et traiter le cancer sont sévèrement limitées ou inexistantes. Par conséquent, il est important de connaître les lacunes au niveau de la disponibilité afin de développer des programmes visant à améliorer l’accessibilité. L’OMS et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ont lancé en 2009 un Programme commun OMS/AIEA de lutte contre le cancer dans les pays en développement qui met l’accent sur les besoins en équipement de radiothérapie dans les pays en développement.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-million-population-computed-tomography-units

Densité des unités de radiothérapie au cobalt 60

Définition Nombre d’unités de radiothérapie au cobalt 60 des secteurs public et privé pour 1 000 000 habitants.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-density-million-population-telecobalt-unit

4.10. Couverture universelle

Paiements directs en pourcentage des dépenses privées de santé

Définition Niveau des paiements directs comme pourcentage des dépenses privées en santé.

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Cet indicateur aide à comprendre l’importance relative des paiements directs effectués par les ménages par rapport au total des dépenses de santé. Des paiements directs élevés sont fortement associés aux dépenses catastrophiques et à l’appauvrissement. Ainsi, il représente un soutien essentiel pour le processus de planification et de l’équité.

Dépenses privées de santé comme pourcentage des dépenses totales de santé

Définition Le niveau des dépenses privées de santé comme pourcentage des dépenses totales de santé.

Justification Il s’agit d’un indicateur de base des systèmes de financement de la santé. Cet indicateur aide à comprendre l’importance relative des entités privées dans les dépenses totales de santé. Il inclut les dépenses de ressources mises en commun sans contrôle gouvernemental, tels que l’assurance maladie volontaire et les paiements directs pour la santé des sociétés ( à but lucratif et non lucratif et les ONG) et des ménages. Comme classification des agents de financement, il comprend toutes les sources de financement qui transitent par ces entités, y compris celles en provenance de donateurs (financement) utilisées pour payer pour la santé.

5. Programmes spécifiques et services

5.1. VIH/sida

Couverture estimée du traitement antirétroviral chez les personnes atteintes du sida (%)

Définition Le pourcentage d’adultes et d’enfants infectées par le VIH et recevant une thérapie antirétrovirale combinée (ART) selon le programme de traitement approuvé au niveau national (ou selon les normes de l’OMS / ONUSIDA) parmi le nombre estimatif d’adultes et d’enfants infectés par le VIH. Numérateur : Nombre d’adultes et d’enfants infectés par le VIH qui reçoivent actuellement une ART selon le programme de traitement approuvé au niveau national (ou selon les normes de l’OMS / ONUSIDA) at la fin de la période considérée. Dénominateur : Estimation du nombre d’adultes et d’enfants infectés par le VIH.

Justification Il a été démontré qu’un traitement antirétroviral réduit la mortalité parmi les personnes infectées, et des efforts sont déployés pour rendre ce traitement plus abordable dans les pays à revenu et faible et intermédiaire. Cet indicateur évalue le progrès dans la fourniture de traitements par association d’antirétroviraux à toutes personne infectée par le VIH. Avec l’arrivée à maturité de l’épidémie de VIH, un nombre croissant de personnes ont atteint un stade avancé de l’infection par le VIH. Ces dernières années, l’OMS a publié diverses mises à jour des lignes directrices concernant les thérapies antirétrovirales (TAR). Selon les Lignes directrices unifiées sur l’utilisation des antirétroviraux pour le traitement et la prévention de l’infection à VIH de 2013, environ 85 % des personnes vivant avec le VIH étaient admissibles au traitement en 2013. Pour des raisons de comparabilité entre les pays et dans le temps, et dans le contexte de l’évolution des recommandations, cet indicateur est relatif au nombre de personnes recevant une TAR par rapport au nombre total estimé de personnes vivant avec le VIH. Les zones autour des niveaux des personnes vivant avec le VIH qui ont reçu d’ART sont dues à l’incertitude entourant les estimations des personnes vivant avec le VIH.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=4477

Nombre estimé de personnes âgées de 15 ans et plus qui ont été testées pour le VIH et ont conseillées durant les derniers 12 mois pour 1000 adultes

Définition Nombre estimé de personnes âgées de 15 ans et plus qui ont été testées pour le VIH et ont conseillées durant les derniers 12 mois pour 1000 adultes.

Justification Pour se protéger et éviter d’infecter d’autres personnes, il est important pour une personne de connaître son état sérologique. Cette connaissance est aussi un facteur clef dans la décision de se faire soigner.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2931

Prévalence du VIH chez les adultes de 15 à 49 ans (%)

Définition Le nombre estimé d’adultes de 15 à 49 ans infectés par le VIH, qu’ils aient ou non développé les symptômes du SIDA, comme pourcentage de la population totale appartenant à cette tranche d’âge.

Justification Le VIH et le SIDA posent désormais un problème majeur de santé publique dans de nombreux pays et il est crucial de surveiller l’évolution de l’épidémie et l’impact des interventions. Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) tout comme la Session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le VIH/SIDA ont fixé des objectifs de réduction de la prévalence.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=334

Population âgée de 15 à 24 ans ayant une connaissance exacte et complète du VIH/sida (%)

Définition Pourcentage de jeunes âgés de 15 à 24 ans qui ont identifié correctement les moyens de prévenir la transmission sexuelle du VIH et qui rejettent les principales idées fausses concernant la transmission du VIH.

Justification Les épidémies de VIH se perpétuent principalement par la transmission sexuelle de l’infection à des générations successives de jeunes. Une bonne connaissance du VIH/sida est un prérequis essentiel –mais insuffisant – pour l’adoption de comportements qui réduisent le risque de transmission du VIH. Cet indicateur vise à évaluer les progrès réalisés vers un savoir universel des faits essentiels sur la transmission du VIH.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=21

Prévalence de l’usage du condom chez les adultes de 15 à 49 ans durant les activités sexuelles à haut risque (%)

Définition Pourcentage des femmes et des hommes de 15 à 49 ans qui ont eu plus d’un partenaire sexuel durant les derniers 12 mois et qui ont indiqué avoir utilisé un condom lors de leur dernière relation sexuelle.

Justification L’utilisation du condom est une mesure de protection importante contre le VIH, surtout chez ceux ayant plusieurs partenaires sexuels. Le but de cet indicateur est d’évaluer les progrès accomplis dans la prévention des nouvelles infections au VIH lors de relations sexuelles non protégés avec des partenaires non réguliers.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=15

5.2. Tuberculose

Taux de dépistage de toutes les formes de tuberculose

Définition La proportion estimée de nouveaux cas et de rechutes de tuberculose détectés durant une année donnée, selon la stratégie de lutte contre la tuberculose recommandée au niveau international. Le terme « dépistage », tel qu’utilisé ici, signifie que la tuberculose est diagnostiquée chez un patient et signalée d’abord au niveau du système national de surveillance et ensuite à l’OMS. Le terme « taux » est utilisé pour des raisons historiques ; l’indicateur est en fait un rapport (exprimé en pourcentage) et non pas un taux.

Justification Cet indicateur donne une indication de l’efficacité des programmes nationaux de la tuberculose (TB) dans l’identification, le diagnostic et le traitement des personnes atteintes de tuberculose. L’OMS ne recommande que les pays fixent des objectifs spécifiques pour le taux de détection des cas pour toutes les formes de tuberculose parce que le dénominateur (nombre estimé de nouveaux cas de tuberculose durant une année civile) n’est pas directement mesurable et qu’il existe une incertitude considérable quant à sa valeur réelle.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=1422

Estimé des décès imputables à la tuberculose et non liés au VIH (pour 100 000 habitants)

Définition Nombre estimé de décès attribuables à la tuberculose (TB) pour une année donnée, exprimé au taux pour 100 000 habitants. Les valeurs publiées sont arrondies à trois chiffres significatifs. Les limites d’incertitude sont fournies en plus des meilleures estimations.

Justification L’incidence, la prévalence et le taux de mortalité sont les trois indicateurs principaux utilisés pour évaluer la charge de maladie causée par la tuberculose. Parmi les trois indicateurs, seul le taux de mortalité peut être mesuré directement dans tous les pays (si un système d’enregistrement de l’état civil est en place). La cible 6.C des Objectifs du Millénaire pour le développement consiste « D’ici 2015, avoir contenu le paludisme et d’autres grandes maladies et commencé à inverser la tendance actuelle». L’indicateur 6.9 est défini comme « Incidence, prévalence de la tuberculose et taux de mortalité due à cette maladie ». Le Partenariat Halte à la tuberculose s’est fixé l’objectif de diminuer de moitié le taux de mortalité de 1990 de la tuberculose en 2015.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=17

Taux de prévalence estimé de la tuberculose (pour 100 000 habitants)

Définition Le nombre de cas de tuberculose (toutes les formes) dans une population à un moment donné dans le temps (au milieu d’une année civile), exprimé sous la forme d’un taux pour 100 000 habitants. Parfois appelé prévalence ponctuelle. Cet estimé comprend les cas de tuberculose où le patient est également infecté par le VIH. Les valeurs publiées sont arrondies à trois chiffres significatifs. Les limites d’incertitude sont fournies en plus des meilleurs estimés. Voir Annexe 1 du Rapport sur la lutte contre la tuberculose dans le monde http://www.who.int/tb/publications/global_report/fr/

Justification L’incidence, la prévalence et le taux de mortalité sont les trois indicateurs principaux utilisés pour évaluer la charge de maladie causée par la tuberculose. La cible 6.C des Objectifs du Millénaire pour le développement consiste « D’ici 2015, avoir contenu le paludisme et d’autres grandes maladies et commencé à inverser la tendance actuelle». L’indicateur 6.9 est défini comme « Incidence, prévalence de la tuberculose et taux de mortalité due à cette maladie ». Le Partenariat Halte à la tuberculose s’est fixé l’objectif de diminuer de moitié le taux de mortalité de 1990 de la tuberculose en 2015.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=23

Taux d’incidence estimé de la tuberculose (pour 100 000 habitants)

Définition La proportion estimée de nouveaux cas et de rechutes de tuberculose détectés durant une année donnée, exprimée en fonction du taux pour 100 000. Comprend toutes les formes de tuberculose, y compris les cas de patients infectés par le VIH. Les valeurs publiées sont arrondies à trois chiffres significatifs. Les limites d’incertitude sont fournies en plus des meilleurs estimés. Voir Annexe 1 du Rapport sur la lutte contre la tuberculose dans le monde http://www.who.int/tb/publications/global_report/fr/

Justification L’incidence (cas diagnostiqués durant une période donnée, normalement une année) fournit une indication de la charge de maladie de tuberculose dans une population, et de l’ampleur de la tâche à laquelle doit faire face un programme national de lutte antituberculeuse. L’incidence peut changer suite à des changements dans la transmission (la vitesse à laquelle les personnes sont infectées par le Mycobacterium tuberculosis), ou au taux de développement de la tuberculose chez les gens infectés par le Mycobacterium tuberculosis (par exemple, à la suite de changements dans l’état nutritionnel ou d’infection à VIH). Parce que la tuberculose peut se développer plusieurs années après qu’une personne ait été infectée, l’effet de la lutte antituberculeuse sur l’incidence est moins rapide que l’effet sur la prévalence ou la mortalité.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=20

Taux de réussite du traitement de la tuberculose

Définition Proportion des cas enregistrés dans une année donnée (à l’exclusion des cas bénéficiant d’un traitement thérapeutique de deuxième intention) et ayant complété avec succès un traitement, avec ou sans preuve bactériologique de la réussite du traitement.

Justification La réussite du traitement est un indicateur de la performance d’un programme national antituberculeux.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=4462

5.3. Paludisme

Enfants âgés de moins de cinq ans souffrant de fièvre et ayant reçu un traitement antipaludique (%)

Définition Pourcentage des enfants âgés de moins de cinq ans souffrant de fièvre dans une zone à risque de malaria recevant une médication antipaludique

Justification L’administration sans retard d’un traitement antipaludique efficace aux enfants fiévreux dans les zones où il y a risque de paludisme est une intervention capitale pour réduire la mortalité. Figurant parmi les indicateurs de l’OMD 6, le traitement efficace contre le paludisme est aussi considéré par l’OMS, l’UNICEF et la Banque mondiale comme l’une des quatre grandes interventions pour réduire la charge du paludisme en Afrique. Dans les zones d’Afrique subsaharienne où la transmission du paludisme est stable, il est indispensable de garantir un accès rapide au traitement pour prévenir la dégénérescence de la malaria en forme souvent mortelle. Pour cela, les médicaments doivent être disponibles au niveau des ménages ou des communautés et, pour les cas compliqués, le transport doit être assuré jusqu’à l’établissement équipé le plus proche.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=14

 

Enfants de moins de cinq ans dormant sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide (%)

Définition Pourcentage d’enfants âgés de moins de cinq ans dans les zones endémiques du paludisme qui dormaient sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide (MII) la nuit précédente.

Justification Dans les zones de haute transmission du paludisme, la mortalité et la morbidité sont concentrés chez les jeunes enfants. Il a été démontré que l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide (MII) par les enfants de moins de 5 ans réduit considérablement l’incidence du paludisme, de l’anémie liée au paludisme et des autres causes de mortalité des moins de 5. En plus d’être répertorié comme un indicateur de l’OMD au titre de l’objectif 6, l’utilisation des MII est identifiée par l’OMS comme l’une des principales interventions pour réduire le fardeau du paludisme.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=13

Nombre de classes d’insecticides où une résistance a été signalée

Définition Nombre de classes d’insecticides où une résistance a été confirmée par des tests biologiques fait sur n’importe quel vecteur du paludisme recueilli dans n’importe quel site dans un pays et testé avec n’importe quel insecticide appartenant à cette classe durant l’année indiquée.

Justification Cet indicateur appartient à une série d’indicateurs dont le but est d’évaluer la résistance des moustiques aux classes d’insecticides recommandés par l’OMS pour la lutte antivectorielle contre le paludisme, ainsi que pour faciliter la mise en œuvre du Plan mondial pour la gestion de la résistance aux insecticides chez les vecteurs du paludisme. L’OMS recommande quatre classes d’insecticides pour la pulvérisation résiduelle d’intérieur (pyréthroïdes, organochlorés, carbamates et organophosphorés) et une autre classe pour les moustiquaires traitées aux insecticides (pyréthroïdes). La tendance à la hausse dans la résistance à une ou plusieurs classes d’insecticides constitue une menace majeure pour l’efficacité des efforts actuels de lutte contre le paludisme. Par conséquent, les tests de résistance et la surveillance sont nécessaires pour appuyer la formulation de plans de surveillance et de gestion nationaux compréhensifs contre la résistance aux insecticides pour tous les pays où il y a toujours transmission du paludisme. Cet indicateur fournit des informations sur la présence de la résistance de carbamate confirmée dans différents pays au fil du temps.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=4557

5.4. Immunisation et vaccins

Couverture vaccinale par le BCG chez les enfants de 1 an (%)

Définition Le pourcentage des enfants d’un an qui ont reçu une dose du vaccin Bacille Calmette-Guérin (BCG) dans une année donnée.

Justification La vaccination est un élément essentiel pour la réduction de la mortalité chez les moins de cinq ans. Les estimations de couverture vaccinale sont utilisées pour surveiller la couverture des services de vaccination et pour guider les efforts d’éradication et d’élimination de la maladie. Il s’agit d’un bon indicateur du rendement du système de santé.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/bacille-calmette-gu%C3%A9rin-bcg-immunization-coverage-among-1-year-olds

Couverture vaccinale contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DTC3) chez les enfants de 1 an (%)

Définition Le pourcentage des enfants d’un an ayant reçu trois doses du vaccin combiné contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DTP3) dans une année donnée.

Justification La vaccination est un élément essentiel pour la réduction de la mortalité chez les moins de cinq ans. Les estimations de couverture vaccinale sont utilisées pour surveiller la couverture des services de vaccination et pour guider les efforts d’éradication et d’élimination de la maladie. Il s’agit d’un bon indicateur du rendement du système de santé.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/diphtheria-tetanus-toxoid-and-pertussis-dtp3-immunization-coverage-among-1-year-ol-0

Couverture vaccinale contre l’hépatite B (HepB3) chez les enfants d’un an (%)

Définition Le pourcentage des enfants d’un an ayant reçu trois doses du vaccin contre l’hépatite B (HepB3) dans une année donnée.

Justification La vaccination est un élément essentiel pour la réduction de la mortalité chez les moins de cinq ans. Les estimations de couverture vaccinale sont utilisées pour surveiller la couverture des services de vaccination et pour guider les efforts d’éradication et d’élimination de la maladie. Il s’agit d’un bon indicateur du rendement du système de santé.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/hepatitis-b-hepb3-immunization-coverage-among-1-year-olds

Couverture vaccinale contre l’Haemophilus influenzae de type B (Hib3) chez les enfants d’un an (%)

Définition Le pourcentage des enfants d’un an ayant reçu trois doses du vaccin contre l’Haemophilus influenzae de type B (Hib3) dans une année donnée.

Justification La vaccination est un élément essentiel pour la réduction de la mortalité chez les moins de cinq ans. Les estimations de couverture vaccinale sont utilisées pour surveiller la couverture des services de vaccination et pour guider les efforts d’éradication et d’élimination de la maladie. Il s’agit d’un bon indicateur du rendement du système de santé.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/haemophilus-influenzae-type-b-hibb3-immunization-coverage-among

Couverture vaccinale contre la rougeole chez les enfants d’un an (%)

Définition Le pourcentage des enfants d’un an ayant reçu un minimum d’une dose du vaccin contenant le virus de la rougeole dans une année donnée. Pour les pays où il est recommandé de donner la première dose du vaccin contre la rougeole après 12 mois, l’indicateur est calculé en fonction de la proportion des enfants de moins de 12 à 23 mois qui reçoivent une dose de vaccin contre la rougeole.

Justification La vaccination est un élément essentiel pour la réduction de la mortalité chez les moins de cinq ans. Les estimations de couverture vaccinale sont utilisées pour surveiller la couverture des services de vaccination et pour guider les efforts d’éradication et d’élimination de la maladie. Il s’agit d’un bon indicateur du rendement du système de santé.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/measles-containing-vaccine-mcv-immunization-coverage-among-1-year-olds

Nouveau-nés protégés à la naissance contre le tétanos néonatal (%)

Définition La proportion des nouveau-nés dans une année donnée qui peuvent être considérés comme ayant été protégés contre le tétanos suite à la vaccination de la mère.

Justification La vaccination est un élément essentiel pour la réduction de la mortalité chez les moins de cinq ans. Les estimations de couverture vaccinale sont utilisées pour surveiller la couverture des services de vaccination et pour guider les efforts d’éradication et d’élimination de la maladie. Il s’agit d’un bon indicateur du rendement du système de santé.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/neonates-protected-birth-against-neonatal-tetanus-pab

Couverture vaccinale antipneumococcique (PCV) chez les enfants d’un an (%)

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/pneumococcal-conjuguate-vaccine-pcv-immunization-coverage-among-1-year-olds

Couverture vaccinale antipoliomyélitique (Pol3) chez les enfants d’un an (%)

Définition Le pourcentage des enfants d’un an ayant reçu trois doses de vaccin antipoliomyélitique dans une année donnée.

Justification La vaccination est un élément essentiel pour la réduction de la mortalité chez les moins de cinq ans. Les estimations de couverture vaccinale sont utilisées pour surveiller la couverture des services de vaccination et pour guider les efforts d’éradication et d’élimination de la maladie. Il s’agit d’un bon indicateur du rendement du système de santé.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/polio-pol3-immunization-coverage-among-1-year-olds

Couverture vaccinale contre le rotavirus chez les enfants d’un an (%)

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/rotavirus-last-immunization-coverage-among-1-year-olds

Couverture vaccinale contre la fièvre jaune (vaccin antiamaril) chez les enfants d’un an (%)

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/yellow-fever-yfv-immunization-coverage-among-1-year-olds

5.5. Santé de l’enfant et de l’adolescent

Enfants de moins de 5 ans dormant sous une moustiquaire imprégnée d’insecticides (%)

Définition Pourcentage d’enfants âgés de moins de cinq ans dans les zones endémiques du paludisme qui dormaient sous une mous-tiquaires imprégnée d’insecticide (MII) la nuit précédente.

Justification Dans les zones de haute transmission du paludisme, la mortalité et la morbidité sont concentrés chez les jeunes enfants. Il a été démontré que l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide (MII) par les enfants de moins de 5 ans réduit considérablement l’incidence du paludisme, de l’anémie liée au paludisme et des autres causes de mortalité des moins de 5. En plus d’être répertorié comme un indicateur de l’OMD au titre de l’objectif 6, l’utilisation des MII est identifiée par l’OMS comme l’une des principales interventions pour réduire le fardeau du paludisme.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=13

Enfants de moins 5 ans présentant un retard de croissance (%)

Définition Les données proviennent d’une nouvelle analyse des micro-données des Enquêtes démographiques et sanitaires (EDS) et des Enquêtes en grappe à indicateurs multiples (MICS) qui sont accessibles au public en utilisant les Définitions des indicateurs standard tel que publié dans la documentation du Demographic and Health Surveys (DHS) Program ou de l’UNICEF. L’analyse a été réalisée par l’International Center for Analysis and Monitoring of Equity in Health and Nutrition, Federal University of Pelotas, Brésil

Justification Le pourcentage du retard de croissance chez les enfants âgés de cinq ans ou moins (plus de deux écarts-types au-dessous de la taille médiane selon l’âge des Normes de croissance de l’enfant de l’OMS). Numérateur : Nombre d’enfants âgés de cinq ans ou moins qui satisfont aux critères de retard de croissance. Dénominateur : Nombre total d’enfants âgés de cinq ans ou moins qui ont été interrogés.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=3328

Insuffisance pondérale chez les enfants de moins de 5 ans (%)

Définition Pourcentage d’insuffisance pondérale (poids / âge inférieur à 2 écarts-types de la médiane selon l’âge des Normes de croissance de l’enfant de l’OMS chez les enfants âgés de 0 à 5 ans.

Justification Cet indicateur appartient à une série d’indicateurs dont le but est de mesurer le déséquilibre nutritionnel et la malnutrition entraînant dénutrition (évalué par une insuffisance pondérale, un retard de croissance et l’émaciation) et surcharge pondérale. La croissance de l’enfant est l’indicateur le plus utilisé de l’état nutritionnel dans une communauté et est reconnu internationalement comme un indicateur important de santé publique pour suivre la santé des populations. En outre, les enfants qui souffrent d’un retard de croissance en raison de mauvaise alimentation et/ou d’infections récurrentes ont tendance à avoir un plus grand risque de maladie et de décès.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=27

Enfants de moins 5 ans souffrant de cachexie (gravement émaciés) (%)

Définition Les données proviennent d’une nouvelle analyse des micro-données des Enquêtes démographiques et sanitaires (EDS) qui sont accessibles au public en utilisant les Définitions des indicateurs standard tel que publié dans la documentation du Demographic and Health Surveys (DHS) Program. L’analyse a été réalisée par l’International Center for Analysis and Monitoring of Equity in Health and Nutrition, Federal University of Pelotas, Brésil.

Justification Le pourcentage de l’émaciation (définie comme plus de deux écarts-types au-dessous de la médiane poids-taille selon l’âge des Normes de croissance de l’enfant de l’OMS) chez les enfants âgés de cinq ans ou moins. Numérateur : Nombre d’enfants âgés de cinq ans ou moins qui satisfont aux critères de cachexie. Dénominateur : Nombre total d’enfants âgés de cinq ans ou moins qui ont été interrogés.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=4488

Enfants de moins de 5 ans présentant des symptômes d’infection respiratoire aigüe (IRA) et conduits dans un établissement sanitaire (%)

Définition Proportion des enfants âgés de 0 à 59 mois présentant des symptômes de ‘pneumonie présumée’ (IRA) dans les 2 semaines précédentes et qui amenés à fournisseur de soins de santé appropriés. Strictement parlant, « IRA » signifie « infection respiratoire aiguë ». Durant la réunion UNICEF/OMS sur « Child Survival Survey-based Indicators » tenue le 17–18 juin 2004 à New York, il a été recommandé que IRA soit décrit comme « présumé pneumonie » afin de mieux refléter la cause probable et les interventions recommandées. La Définition de IRA utilisée dans les Enquêtes Démographiques de Santé (DHS) et les enquêtes en grappes à indicateurs multiples (EGIM, ou MICS) a été choisie par le groupe et est basée sur les perceptions des mères d’un enfant qui a une toux, respire plus vite que d’habitude avec des respirations courtes et rapides ou a de la difficulté à respirer, à l’exclusion des enfants qui avaient seulement le nez bouché. La Définition de fournisseur de soins « appropriés » varie selon les pays.

Justification L’infection respiratoire aiguë (IRA) est responsable de 15% de tous les décès d’enfants de moins de 5 ans dans le monde entier. Les ‘fournisseurs de soins appropriés’ de l’enfant malade sont défini comme fournisseurs qui peuvent diagnostiquer et traiter la pneumonie correctement. La proportion des moins de cinq ans souffrant d’IRA qui sont amenés à un fournisseur de de soins de santé appropriés est donc un indicateur clef pour la couverture d’une intervention ou la recherche de soins, et apporte une contribution essentielle pour le suivi des progrès des objectifs et stratégies des Objectifs du Millénaire pour le développement consacrés à la survie des enfants.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=70

Enfants de moins de 5 ans (%) présentant des symptômes d’infection respiratoire aigüe (IRA) à qui on a administré des antibiotiques

Définition Pourcentage d’enfants âgés de 0-59 mois présentant une pneumonie suspectée recevant des antibiotiques

Justification On estime que la pneumonie est responsable de 15% de tous les décès d’enfants de moins de 5 ans. Les ‘fournisseurs de soins appropriés’ de l’enfant malade sont défini comme fournisseurs qui peuvent diagnostiquer et traiter la pneumonie correctement. Les antibiotiques ont un rôle essentiel dans la réduction des décès dus à la pneumonie. Le traitement et prévention de la pneumonie sont donc essentiels à la réalisation de l’objectif 4 des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2973

Enfants de moins de 5 ans (%) souffrant de diarrhée et recevant une thérapie de réhydratation orale (TRO)

Définition Enfants de moins de 5 ans (%) souffrant de diarrhée et traités avec des sels de réhydratation orale ou une solution domestique appropriée (TRO). Selon, les Enquêtes Démographiques de Santé (DHS) les termes utilisés pour la diarrhée devraient englober toutes les expressions utilisées pour décrire la diarrhée, y compris le sang dans les selles (correspondant à la dysenterie), les selles aqueuses, etc. La Définition devrait également inclure la description donnée par la mère ainsi que la terminologie ‘locale’. La Définition de ‘solution domestique appropriée’ peut varier selon le pays.

Justification Les maladies diarrhéiques demeurent l’une des principales causes de mortalité chez les moins de cinq ans, soit plus de 600 000 décès d’enfants dans le monde entier, malgré tous les progrès dans la gestion et le succès indéniable de la thérapie de réhydratation orale (TRO). Le suivi de la couverture de cette intervention très efficace est essentiel pour le suivi des progrès des objectifs et stratégies des Objectifs du Millénaire pour le développement consacrés à la survie des enfants.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=71

Enfants de moins de 5 ans (en %) fiévreux ayant reçu un traitement antipaludique

Définition Pourcentage des enfants de moins de cinq ans atteints de fièvre dans les zones où il y a un risque de paludisme et à qui sont administrés des médicaments antipaludiques efficaces.

Justification L’administration sans retard d’un traitement antipaludique efficace aux enfants fiévreux dans les zones où il y a un risque de paludisme est une intervention capitale pour réduire la mortalité. Figurant parmi les indicateurs de l’OMD 6, le traitement efficace contre le paludisme est aussi considéré par l’OMS, l’UNICEF et la Banque mondiale comme l’une des quatre grandes interventions pour réduire la charge du paludisme en Afrique. Dans les zones d’Afrique subsaharienne où la transmission du paludisme est stable, il est indispensable de garantir un accès rapide au traitement pour éviter qu’un accès de paludisme ne dégénère en un paludisme compliqué hautement mortel. Pour cela, les médicaments doivent être disponibles au niveau des ménages ou des communautés et, pour les cas compliqués, le transport doit être assuré jusqu’à l’établissement équipé le plus proche.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=14

Enfants âgés de 6–59 mois (%) qui ont reçu une supplémentation en vitamine A

Définition Proportion des enfants âgés de 6 à 59 mois ayant reçu une dose élevée de supplément en vitamine A dans les 6 derniers mois. Une dose élevée en vitamine A, selon la Définition du Groupe consultatif international sur la vitamine A (IVACG), se réfère à ‘des doses égales ou supérieures à 25 000 UI’.

Justification Une supplémentation en vitamine A est reconnue être une intervention importante pour la survie de l’enfant, en raison de la forte preuve qui existe sur son impact sur la réduction de la mortalité infantile parmi les populations où la carence en vitamine A est répandue. Par conséquent, mesurer la proportion d’enfants qui ont reçu de la vitamine A dans les 6 derniers mois est crucial pour le suivi de la couverture des interventions pour le progrès des objectifs et stratégies des Objectifs du Millénaire pour le développement consacrés à la survie des enfants.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=69

Enfants âgés de 6–8 mois (%) qui ont reçu un complément d’aliments (aliments solides, semi-solides ou mous)

Définition Proportion des nourrissons âgés de 6 à 8 mois nourris au lait maternel et tout autre nourriture, préparée à la maison ou transformée industriellement, utilisable comme complément du lait maternel pour satisfaire les besoins nutritionnels du nourrisson.

Justification Le lait maternel seul ne fournit pas tous les nutriments nécessaires à l’alimentation d’un enfant de plus de six mois. L’UNICEF et l’OMS recommandent que toutes les femmes allaitent leurs enfants exclusivement pour les six premiers mois. Après six mois, l’introduction d’aliments complémentaires est essentielle pour répondre aux besoins en protéines, énergie et micronutriments de l’enfant. Continuer à allaiter tout en offrant une alimentation complémentaire est aussi important car l’allaitement représente une proportion importante de l’apport en matières grasses, vitamine A, calcium et protéines de qualité durant la seconde année de la vie.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=3209

Répartition des causes de décès chez les enfants de moins de 5 ans

Définition La distribution des principales causes de décès chez les enfants de moins 5 ans, exprimés en pourcentage du nombre total de décès. Les causes décès se réfèrent au concept de « cause sous-jacente de la mort » tel que défini par la classification internationale des maladies (CIM-10 (OMS, 1992).

Justification La cible 4.A des Objectifs du Millénaire pour le développement est de « réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans ». Les efforts pour améliorer la survie des enfants ne peuvent être efficaces que si elles sont fondées sur des informations raisonnablement exactes sur les causes de mortalité infantile. L’information sur la cause du décès est nécessaire pour donner une priorité aux interventions et planifier leur mise en œuvre, ce qui permet de déterminer l’efficacité des interventions visant des maladies spécifiques et évaluer les tendances en matière de charge de la maladie par rapport aux objectifs nationaux et internationaux.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=89

Nourrissons qui sont mis au sein dans l’heure qui suit leur naissance (%)

Définition Proportion des enfants nés durant les derniers 24 mois et qui ont été mis au sein dans l’heure ayant suivie la naissance.

Justification Cet indicateur appartient à un ensemble d’indicateurs dont le but est de mesurer les pratiques, politiques et programmes d’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants. L’initiation précoce de l’allaitement maternel – dans l’heure suivant la naissance – protège le nouveau-né contre les infections et réduit la mortalité néonatale. L’allaitement favorise l’attachement affectif de la mère et du nourrisson et a un impact positif sur la durée de l’allaitement maternel exclusif. Lorsqu’une mère commence à allaiter dans l’heure suivant la naissance, la production de lait maternel est stimulée. Le premier lait jaune ou doré produit dans les premiers jours, aussi appelé colostrum, est une importante source de nutrition et de protection immunitaire pour le nouveau-né.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=337

Nourrissons nourris exclusivement au sein (%) pendant les 6 premiers mois de vie

Définition Proportion des nourrissons âgés de 0 à 5 mois qui sont nourris exclusivement au sein.

Justification Cet indicateur appartient à un ensemble d’indicateurs dont le but est de mesurer les pratiques, politiques et programmes d’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants. Les pratiques d’alimentation des nourrissons et jeunes enfants influent directement sur l’état nutritionnel et la survie des enfants. L’allaitement maternel exclusif est l’intervention la plus efficace pour améliorer la survie des enfants. Améliorer les pratiques d’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants est donc essentielle à l’amélioration de la nutrition, de la santé et du développement de l’enfant..

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=130

Taux de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans (pour 1000 naissances vivantes)

Taux annuel moyen de réduction (RAMB) (%) dans le taux de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans

Taux de mortalité des nouveau-nés (pour 1000 naissances vivantes)

Définition Nombre de décès durant les 28 premiers jours complétés de vie pour 1000 naissances vivantes durant une année donnée ou une autre période.

Justification La mortalité au cours de la période néonatale représente une proportion importante des décès d’enfants et est considérée comme un indicateur utile de la santé maternelle et néonatale. Règle générale, la proportion des décès néonatals parmi les décès d’enfants âgés de moins de cinq ans devrait augmenter en raison du déclin de la mortalité infantile.

Métadonnées http://www.childmortality.org/

Bébés souffrant d’insuffisance pondérale à la naissance (%)

Définition Pourcentage des naissances vivantes qui pèsent moins de 2 500 g parmi le total des naissances vivantes durant la même période.

Justification Au niveau de la population, la proportion de bébés ayant un poids insuffisant à la naissance est un indicateur de problèmes de santé publique aux facettes multiples qui incluent la malnutrition maternelle à long terme, une mauvaise santé, un travail difficile et manque de soins de santé pendant la grossesse. Sur une base individuelle, un faible poids à la naissance est un indicateur important de la santé du nouveau-né et de sa survie.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=76

5.6. Santé de la mère et du nouveau-né

Définition Le pourcentage de femmes âgées de 15 à 49 ayant donné naissance à un enfant vivant durant une période donnée qui ont reçu des soins prénatals quatre fois ou plus. En raison des limites des données, il n’est pas possible de déterminer le type de fournisseur de soins pour chaque visite. Numérateur : Le nombre de femmes âgées de 15-49 ayant donné naissance à un enfant vivant dans une période donnée qui ont reçu des soins prénatals quatre fois ou plus. Dénominateur : Nombre total de femmes âgés de 15 à 49 ayant donné naissance à un enfant vivant dans la même période.

 

Justification La couverture des soins prénatals est un indicateur d’accès et d’utilisation des soins de santé pendant la grossesse. La période prénatale offre des opportunités pour fournir aux femmes enceintes des interventions qui peuvent être vitales pour leur santé et bien-être et celui de leur enfant. Recevant des soins prénataux au moins quatre fois, tel que recommandé par l’OMS, augmente la probabilité de recevoir des interventions efficaces de santé maternelle au cours des visites prénatales. Il s’agit d’un indicateur pour les OMD.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=80

Femmes enceintes ayant une infection à VIH recevant un traitement antirétroviral pour la prévention de la transmission mère-enfant (PTME) (%)

Définition Le pourcentage de femmes enceintes infectées par le VIH qui ont reçu des médicaments antirétroviraux pour réduire le risque de transmission mère-enfant, parmi le nombre estimé de femmes enceintes infectées par le VIH. Numérateur : Nombre de femmes enceintes infectées par le VIH qui ont reçu des médicaments antirétroviraux pour réduire le risque de transmission mère-enfant au cours des 12 derniers mois. Dénominateur : Estimation du nombre de femmes enceintes infectées par le VIH au cours des 12 derniers mois.

Justification En l’absence de toute intervention préventive, les nourrissons allaités par des femmes infectées par le VIH ont environ une chance sur trois d’être eux-mêmes infectés. Cela peut se produire pendant la grossesse, pendant l’accouchement ou après l’accouchement durant l’allaitement. Le risque de transmission mère-enfant peut être significativement réduit par le biais d’une approche complémentaire comprenant un régime d’antirétroviraux pour la mère avec ou sans prophylaxie pour le nourrisson, la mise en œuvre de pratiques obstétricales sans risque et de pratiques d’alimentation des enfants plus sûre. Cet indicateur vise à évaluer les progrès réalisés dans la prévention de la transmission mère-enfant du VIH (PTME).

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=82

Naissances assistées par un personnel de santé qualifié (%)

Définition La proportion d’accouchements assistés par un personnel sanitaire qualifié. Numérateur : Le nombre d’accouchements assistés par un personnel sanitaire qualifié (médecins, infirmières ou sages-femmes) formés dans la prestation de soins obstétriques d’urgence, y compris pour fournir la supervision, les soins et les conseils nécessaires aux femmes durant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale ; d’effectuer des accouchements de leur propre chef ; et de fournir des soins aux nouveau-nés. Dénominateur : Nombre total de naissances vivantes durant la même période.

Justification Toutes les femmes devraient avoir accès à des soins qualifiés pendant la grossesse et l’accouchement afin d’assurer la prévention, de détection et la gestion des complications. Recevoir un support par du personnel de santé qualifié équipé de manière adéquate est essentiel pour réduire la mortalité maternelle. Comme il est difficile de mesurer précisément la mortalité maternelle et que les estimés modélisés du ratio de mortalité maternelle ne peuvent être utilisés pour le suivi des tendances à court terme, la proportion d’accouchements assistés par un personnel sanitaire qualifié est utilisée comme indicateur de remplacement. Il s’agit d’un indicateur pour les OMD.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=25

Naissances par césarienne (%)

Définition Pourcentage de naissances par césarienne parmi toutes les naissances vivantes dans une période de temps donnée.

Justification Le pourcentage de naissances par césarienne est un indicateur d’accès et d’utilisation des soins de santé pendant l’accouchement.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=68

Distribution des principales causes de décès maternels (%)

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/distribution-main-causes-maternal-death

Taux de mortalité infantile (décès pour 1000 naissances vivantes)

Risque de décès maternel (1 en N)

Définition Risque de décès maternel (1 en N)

Justification L’importance de quantifier les pertes en vies humaines dues à la mortalité maternelle dans une population est largement reconnue. Outre le ratio et le taux de mortalité maternelle, le risque à vie (ou probabilité de mortalité maternelle) dans une population constitue une autre mesure possible. Considérant que le ratio et le taux de mortalité maternelle sont des mesures de la fréquence de la mortalité maternelle par rapport au nombre de naissances vivantes ou à la population féminine en âge de procréer, le risque à vie de mortalité maternelle décrit la perte cumulative de vie humaine due à la mortalité maternelle au cours de la vie d’une femme. Parce qu’il est exprimé en termes de période de vie de la femme, le risque à vie est souvent préféré aux ratio et taux de mortalité maternelle en guise de synthèse de l’impact de la mortalité maternelle.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/lifetime-risk-maternal-death-1-n

Ratio de mortalité maternelle (pour 100 000 naissances vivantes)

Définition Le taux de mortalité maternelle (MMR) est le nombre annuel de décès de toute cause liée ou aggravée par la grossesse ou sa gestion (à l’exclusion des causes accidentelles ou accessoires) pendant la grossesse et l’accouchement, ou dans les 42 jours d’interruption de la grossesse, quelle que soit la durée ou la localisation de la grossesse, pour 100 000 naissances vivantes, pour une année donnée.

Justification Les complications pendant la grossesse, l’accouchement et après l’accouchement constituent les principales causes de décès et d’invalidité chez les femmes en âge de procréer dans les pays en développement. Le taux de mortalité maternelle représente le risque associé à chaque grossesse, c’est-à-dire le risque obstétrical. Il s’agit également de l’indicateur servant à suivre l’objectif 5 des Objectifs du Millénaire pour le développement « Améliorer la santé maternelle » (voir 3.2). L’indicateur suit le progrès de décès reliés à la grossesse et à l’accouchement. Il reflète la capacité des systèmes de santé de fournir des soins de santé efficaces pour prévenir et traiter les complications survenant au cours de la grossesse et de l’accouchement.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=26

Taux annuel moyen de réduction (RAMB) (%) du ratio de mortalité maternelle

Non disponible

Taux de mortalité des nouveau-nés (pour 1000 naissances vivantes)

Voir 5.5. Santé de l’enfant et de l’adolescent

Visite postnatale dans les 2 jours suivant la naissance (%)

Définition Pourcentage de mères ayant reçu des soins postnataux dans les deux jours suivant l’accouchement. Numérateur : Nombre de femmes recevant des soins postnataux dans les deux jours suivant l’accouchement. Dénominateur : Nombre total de femmes âgés de 15 à 49 ans ayant donné naissance à un enfant vivant dans les « x » années précédant l’enquête (en ne tenant pas compte du lieu d’accouchement).

Justification La majorité des décès maternels et néonatals surviennent quelques heures après la naissance, surtout dans les premières 48 heures. Le décès dans la période néonatale (28 jours) constitue une proportion croissante de tous les décès d’enfants. Un suivi postnatal, surtout dans les premiers jours suivant la naissance, constitue une occasion cruciale pour améliorer la survie et la santé maternelle et néonatale et pour fournir des informations sur l’espacement des naissances.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2972

Femmes enceintes ayant reçu deux doses ou plus de traitement préventif intermittent du paludisme (TPI) durant la grossesse (%)

Définition Les femmes enceintes ayant reçu 2 + doses du traitement préventif Intermittent pendant la grossesse TPIp (2 + doses de SP/fansidar) pour le paludisme pendant la grossesse (%).

Justification Le traitement préventif intermittent pendant la grossesse (TPIp) est une intervention de santé publique visant à traiter et prévenir les épisodes de paludisme chez les femmes enceintes. L’intervention s’appuie sur deux stratégies testées de la lutte contre le paludisme: éliminer les parasites existants et prévenir les nouvelles infections.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/pregnant-women-who-received-2-doses-iptp-malaria-during-pregnancy

Taux de mortinatalité (pour 1000 naissances)

Définition À des fins de comparaison internationale, la mortinaissance est définie définis comme décès du fœtus au troisième trimestre (>= 1000 grammes ou >= 28 semaines).

Justification La mortinatalité peut survenir antepartum ou pendant l’accouchement. Dans de nombreux cas, la mortinaissance reflètent des lacunes dans la couverture des soins prénatals ou l’absence de soins intrapartum de bonne qualité.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2444

5.7. Genre et santé de la femme

Indice de fécondité chez les adolescentes (pour 1000 filles âgées de 15 à 19 ans)

Définition Le nombre annuel de naissances chez les femmes de 15 à 19 ans pour 1 000 femmes dans cette tranche d’âge. Aussi appelé taux de fécondité selon l’âge chez les femmes de 15 à 19 ans.

Justification Le taux de natalité chez les adolescentes, techniquement connu comme le taux de fécondité selon l’âge, fournit une mesure de base de la santé génésique en se concentrant sur le groupe vulnérable des adolescentes. Il y a un accord substantiel dans la littérature que les femmes qui tombent enceintes et accouchent très tôt dans leur vie reproductive sont soumises à des risques accrus de complications ou même de mort au cours de la grossesse et de la naissance, et que leurs enfants sont également plus vulnérables. Par conséquent, empêcher les naissances très tôt dans la vie d’une femme est une mesure importante pour améliorer la santé maternelle et de réduire la mortalité infantile. En outre, les femmes ayant des enfants à un âge précoce subissent une forte restriction dans leurs opportunités d’amélioration socio-économique, notamment parce que les jeunes mères sont peu susceptibles de continuer leurs études et, si elles doivent travailler, peuvent trouver particulièrement difficile de combiner les responsabilités familiale et professionnelle. Le taux de natalité chez les adolescentes fournit également une preuve indirecte sur l’accès à la santé génésique depuis le plus jeune âge, et en particulier chez les adolescentes célibataires, qui ont souvent de la difficulté à avoir accès aux soins de santé génésique.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=3

Taux d’incidence du cancer du col de l’utérus normalisé selon l’âge (pour 100 000 de population)

Prévalence de la contraception (%)

Définition Le pourcentage de femmes âgées de 15 à 49 ans, mariées ou en union, qui sont utilisent actuellement, ou dont le partenaire sexuel utilise, au moins une méthode de contraception, quelle que soit la méthode utilisée.

Justification Le taux de prévalence contraceptive est un indicateur de santé, de population, de développement et de l’autonomisation des femmes. Il sert également comme une mesure indirecte de l’accès aux services de santé génésique qui sont essentiels pour répondre à plusieurs des cibles des Objectifs du Millénaire pour le Développement, en particulier celles relatives à la mortalité infantile, la santé maternelle, le VIH/sida et l’égalité des sexes.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=5

Ménages dirigés par une femme (%)

Définition Pourcentage des ménages dirigés par une femme.

Justification Un des indicateur d’équité entre les sexes.

Métadonnées http://databank.worldbank.org/data/reports.aspx?source=2&type=metadata&series=SP.HOU.FEMA.ZS

Femmes âgées de 20 à 24 ans qui ont été mariées avant l’âge de 18 ans (%)

Définition Pourcentage de femmes âgées de 20 à 24 ans qui se sont mariées ou ont vécu en union avant l’âge de 18 ans.

Justification Le mariage avant l’âge de 18 ans est une violation fondamentale des droits de la personne. Parmi les femmes âgées de 20 à 24 dans le monde entier, une sur quatre a été mariée alors qu’encore enfant. De nombreux facteurs interagissent pour mettre une fille en danger de mariage précoce, y compris la pauvreté, la perception que le mariage fournira « protection », honneur de la famille, les normes sociales, les lois coutumières ou religieuses qui tolèrent la pratique, un cadre législatif insuffisant et l’état du système d’état civil du pays. Le mariage des enfants compromet souvent le développement d’une fille en raison d’une grossesse précoce, l’isolement social et l’interruption de la scolarisation, qui limite ses possibilités d’avancement professionnel et lui inflige un risque accru de violence domestique. Le mariage des enfants affecte également les garçons, mais à un degré moindre que les filles. Voir: http://data.unicef.org/child-protection/child-marriage.html#sthash.09FTxfD9.dpuf

Métadonnées http://data.unicef.org/child-protection/child-marriage.html

Prévalence de mutilations génitales féminines parmi les filles (%)

Définition Pourcentage des filles de 0 à 14 ans ayant subi une mutilation génitale féminine/excision (tel que rapporté par leur mère).

Justification L’ONU considère que les mutilations génitales féminines sont une violation des droits de l’Homme, en raison de l’impact physique et psychologique de cette procédure inutile sur les femmes. Obtenir en temps voulu des renseignements comparables et fiables sur la mutilation génitale féminine/excision est un facteur clef dans les efforts visant à favoriser son élimination. C’est important pour protéger les enfants.

Métadonnées http://data.unicef.org/child-protection/fgmc.html#sthash.IPdgiJDB.dpuf

Prévalence de mutilations génitales féminines parmi les femmes (%)

Définition pourcentage des femmes de 15 à 49 ans ayant subi une mutilation génitale féminine/excision.

Justification L’ONU considère que les mutilations génitales féminines sont une violation des droits de l’Homme, en raison de l’impact physique et psychologique de cette procédure inutile sur les femmes. Obtenir en temps voulu des renseignements comparables et fiables sur la mutilation génitale féminine/excision est un facteur clef dans les efforts visant à favoriser son élimination. C’est important pour protéger les enfants.

Métadonnées http://data.unicef.org/child-protection/fgmc.html#sthash.IPdgiJDB.dpuf

Proportion de sièges occupés par des femmes au parlement national (%)

Définition Nombre de sièges détenus par des femmes dans les chambres unique ou basse des parlements nationaux. exprimé en pourcentage de tous les sièges occupés. Par « sièges » on entend le nombre de mandats parlementaires, soit le nombre de membres du Parlement.

Justification Il s’agit d’un indicateur de l’OMD 3. Cet indicateur englobe les chambres uniques dans les parlements monocamérals, et les chambres basses dans les parlements bicaméraux. La représentation des femmes dans les parlements constitue un aspect des opportunités des femmes au niveau de la politique et de la vie publique, et est donc liée à l’autonomisation des femmes.

Métadonnées Division de la Population des Nations Unies

Rapport des sexes (femmes/100 hommes)

Définition Nombre de femmes pour 100 hommes.

Métadonnées Division de la Population des Nations Unies

Part des femmes occupant un emploi salarié dans le secteur non agricole (%)

Définition Part des femmes dans le secteur non agricole, exprimée en pourcentage du nombre total d’emplois dans le secteur.

Justification Il s’agit d’un indicateur des OMD 3. L’indicateur mesure le degré auquel les marchés du travail sont ouverts aux femmes dans les secteurs industriel et des services, ce qui affecte non seulement l’égalité dans l’accès aux emplois les femmes, mais aussi l’efficacité économique grâce à la souplesse du marché du travail et, partant, la capacité de l’économie à s’adapter au changement.

Métadonnées http://data.worldbank.org/indicator/SL.EMP.INSV.FE.ZS

Indice synthétique de fécondité (par femme)

Définition Le nombre moyen d’enfants qu’une cohorte hypothétique de femmes auraient à la fin de leur période reproductive si elles étaient soumises durant toute leur vie au taux de fécondité d’une période donnée et si elles n’étaient pas affectées par le taux de mortalité. Le taux s’exprime en tant qu’enfants par femme.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=123

Besoins insatisfaits en matière de planification familiale (%)

Définition La proportion de femmes en âge de procréer (15-49 ans) qui sont mariés ou en union et qui ont un besoin non satisfait en matière de planification familiale, c’est-à-dire qui ne veulent plus d’enfants ou qui souhaitent attendre au moins deux ans avant d’avoir un enfant, et qui pourtant n’utilisent pas de contraception.

Justification Les besoins non satisfaits en matière de planification familiale fournit une mesure de la capacité des femmes à atteindre la taille voulue de leur famille et l’espacement des naissances. Il fournit également une indication du succès des programmes de santé génésique en répondant à la demande de services. Les besoin non comblés viennent compléter le taux de prévalence des contraceptifs en indiquant le besoin supplémentaire de retarder ou limiter les naissances. Il s’agit d’une mesure fondée sur les droits qui aide à déterminer à quel point un système de santé et les conditions sociales d’un pays permettent aux femmes de réaliser leur préférence déclarée à limiter ou retarder les naissances.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/unmet-need-family-planning-0

5.8. Vieillissement

Espérance de vie à 60 ans (en années)

Définition Le nombre moyen d’années qu’une personne de 60 ans peut espérer vivre, si il ou elle devait traverser les étapes de la vie exposé(e) aux taux de mortalité selon l’âge ou le sexe qui prévaut au moment de ses 60 ans, pour une année spécifique, et dans un pays, territoire ou aire géographique donné.

Justification L’espérance de vie à 60 ans révèle le niveau général de la mortalité dans une population de plus de 60 ans. Cet indicateur fait la synthèse de la mortalité dans toutes les tranches d’âges de plus de 60 ans.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2977

Population âgée de 60 ans et plus (%)

Définition La population de fait âgée de 60 ans et plus dans un pays, une zone ou la région en date du 1er juillet de l’année indiquée.

Métadonnées Division de la Population des Nations Unies.

Rapport des sexes (hommes/100 femmes) chez les personnes âgées de 60 ans et plus

Définition Nombre de femmes pour 100 hommes de 60 ans ou plus.

Métadonnées Division de la Population des Nations Unies

5.9. Maladies à potentiel épidémique ou pandémique

5.10. Maladies tropicales négligées

Nombre de cas signalés de lèpre (nombre de nouveaux cas détectés)

Définition Énumération des cas nouvellement détectés cliniquement et confirmés de la lèpre. La Définition opérationnelle de l’OMS d’un cas de lèpre : une personne présentant des signes cliniques de la lèpre, avec ou sans confirmation bactériologique du diagnostic et nécessitant une chimiothérapie. Cette Définition exclut les personnes ayant des incapacités résiduelles en raison de la lèpre, mais guéries de l’infection.

Justification Résolution WHA44.9 de l’OMS sur l’élimination de la lèpre comme problème de santé publique.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=47

Nombre de nouveaux cas déclarés d’ulcère de Buruli

Définition Un cas d’ulcère de Buruli est défini comme une personne vivant dans ou ayant voyagé dans une zone endémique et présentant une lésion indolore (nodule, plaque, œdème ou ulcère) compatible avec les signes de la maladie (avec ou sans confirmation bactériologique).

 

Justification RésolutionWHA57.1 de l’OMS sur la surveillance et le contrôle de l’ulcère de Buruli.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2448

Statut de certification des pays pour la dracunculose en début d’année

Définition Définit le statut de certification du pays. L’OMS classe les pays comme : Endémique de dracunculose – pays ou groupe de pays où se transmet la dracunculose et où les opérations de surveillance et de contrôle sont indispensables ; Pays en phase de précertification groupe de pays n’ayant déclaré aucun cas indigènes et où un système de surveillance fiable et étendu doit être maintenu jusqu›à la certification ; Pays qui ne sont pas identifiés comme affectés par la dracunculose mais qui ne sont encore certifiés – groupe de pays où l’information obtenue n’est pas suffisamment clair pour s’assurer que la transmission du ver de Guinée a été définitivement interrompue ; Certifiés exempts de dracunculose - groupe de pays reconnus comme étant exempts de transmission de la dracunculose et certifiés par l’OMS, suite à la recommandation de la Commission internationale pour la Certification de l’éradication dracunculose (CICED). La surveillance doit être maintenue jusqu’à ce que l’éradication de la dracunculose soit déclarée. Un pays sera réputé avoir rétabli l’endémicité de la dracunculose si le pays n’a pas signalé un cas indigène de la maladie pendant plus de trois ans et que par la suite, la transmission indigène est confirmée en laboratoire pendant trois années civiles ou plus.

Justification Résolutions WHA44.5, 50.35 et 57.9 sur l’éradication de la dracunculose.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2468

Incidence annuelle des cas de dracunculose

Définition Énumération des nouveaux cas de dracunculose. Définition opérationnelle de l’OMS d’un cas de dracunculose : un individu présentant une lésion de la peau ou des lésions avec apparition d’un ou plusieurs vers de Guinée (chaque individu devrait être compté une seule fois dans une année civile).

Justification Résolutions WHA44.5, 50.35 et 57.9 sur l’éradication de la dracunculose

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2464

Statut d’endémie pour le trachome

Définition Présence ou absence du trachome cécitant comme problème de santé publique.

Justification Résolution WHA51.11 de l’OMS sur l’élimination du trachome comme problème de santé publique.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2470

Nombre de nouveaux cas de trypanosomiase africaine chez l’humain (causée par Trypanosoma brucei gambiense)

Définition Nombre de nouveaux cas de trypanosomiase humaine africaine (T.b. gambiense) officiellement notifié à l’OMS par le Programme National de lutte.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=2466

5.11. Maladies et affections non transmissibles

Taux de mortalité standardisé selon l’âge (pour 100 000 habitants)

Définition Le taux de mortalité normalisé selon l’âge est une moyenne pondérée des taux de mortalité selon l’âge pour 100 000 personnes, où les poids sont les proportions de personnes dans les groupes d’âge correspondantes de la population standard de l’OMS.

Justification Le nombre de décès pour 100 000 habitants est influencé par la répartition par âge de la population. Deux populations ayant les mêmes taux de mortalité par âge pour une cause spécifique de décès auront différents taux de mortalité globale si la répartition par âge des populations est différente. Le taux de mortalité normalisé selon l’âge ajuste les différences dans la répartition par âge de la population en appliquant les taux de mortalité par âge observés pour chacune des populations à une population normalisée.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=78

Probabilité (%) de décéder entre exactement 30 et 70 ans de tout type de maladie cardiovasculaire, cancer, diabète ou maladie respiratoire chronique

Définition Pourcentage de la population âgée de 30 ans qui mourra avant 70 ans d’une des maladies cardiovasculaires, cancer, diabète ou maladie respiratoire chronique, en supposant qu’il/elle subisse le taux de mortalité présent à toutes les période de sa vie et qu’il/elle ne mourra pas d’une autre cause de décès (par exemple, de blessures ou du VIH/sida).

Justification La charge de morbidité des maladies non transmissibles (MNT) chez les adultes – la tranche d’âge la plus économiquement productive – augmente rapidement dans les pays en développement en raison de transitions au niveau du vieillissement et de la santé. Mesurer le risque de mourir de certaines de ces maladies est important pour évaluer l’ampleur du fardeau de la mortalité due à ces maladies dans une population. Cet indicateur a été choisi pour mesurer la mortalité due aux MNT pour la cible de mortalité NCD « 25 par 25 » (voir liens ci-dessous).

Métadonnées http://apps.who.int/gho/indicatorregistry/App_Main/view_indicator.aspx?iid=3354

6. Déterminants clés

6.1. Facteurs de risque pour la santé

Prévalence du tabagisme chez les adultes de 15 ans et plus (%)

Définition Estimation de la prévalence du tabagisme actuels pour tout produit du tabac, selon le dernier sondage sur le tabagisme chez les adultes (ou sondage posant des questions sur l’usage du tabac), qui ont été ajustés selon la méthode de régression OMS à la standardisation décrite dans la méthode d’estimation ci-dessous. « Tabagisme » comprend les cigarettes, cigares, pipes ou tout autre produit du tabac. « Fumeurs » comprend ceux qui fument tous les jours, qui ne fument pas tous les jours, ou qui ne fument qu’occasionnellement.

Justification La prévalence actuelle du tabagisme chez les adultes est une mesure importante du fardeau sanitaire et économique du tabac et constitue une base pour évaluer l’efficacité des programmes de contrôle du tabac au fil des années. Une mesure plus générale de l’usage du tabac (comprenant les produits fumés et ceux sans fumée) serait idéale, mais les limites des données restreignent l’indicateur actuel au tabac fumé. Les taux de prévalence ajustés et normalisés selon l’âge sont développés uniquement dans le but de comparer les estimations de la prévalence du tabagisme pour plusieurs pays ou par périodes temporelles dans un même pays. Ces taux ne devraient pas servir pour estimer le nombre de fumeurs dans une population.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/prevalence-current-tobacco-use-among-adults-aged-%E2%89%A5-15-years

Prévalence de l’élévation du cholestérol (≥ 240 mg/dl)

Définition Pourcentage d’une population précise souffrant de l’élévation du cholestérol (≥ 240 mg/dl)

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/prevalence-raised-total-cholesterol-among-adults-aged-%E2%89%A5-25-years

Prévalence de l’hypertension (PAS≥140 ou PAD≥90)

Définition Pourcentage d’une population précise souffrant d’hypertension (pression artérielle systolique (PAS) ≥ 140 ou pression artérielle diastolique (PAD) ≥ 90).

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/prevalence-raised-blood-pressure-among-adults-aged-%E2%89%A5-25-years

Prévalence de l’élévation de la glycémie à jeun

Définition Pourcentage d’une population précise souffrant de l’élévation de la glycémie à jeun.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/prevalence-raised-fasting-blood-glucose-among-adults-aged-%E2%89%A5-25-years

Consommation totale d’alcool par habitant (15 and et plus)

Définition La consommation enregistrée d’alcool par habitant est définie comme la somme (quantité enregistrée d’alcool consommée en moyenne sur trois ans) par adulte (15 ans et +) sur une année civile dans un pays, en terme de litres d’alcool pur. La consommation enregistrée d’alcool fait référence à des statistiques officielles (données de production, importation, exportation et les ventes ou fiscalité), alors que la consommation d’alcool non-enregistré fait référence à l’alcool qui n’est pas taxé ou est en dehors du système de contrôle gouvernemental. Dans le cas où le nombre de touristes par an est au moins équivalent au nombre d’habitants, la consommation des touristes est également prise en compte et est déduite de la consommation enregistrée.

Justification La consommation d’alcool totale comprend la consommation enregistrée et celle non enregistrée, qui ensemble fournissent une estimation plus précise du niveau de consommation d’alcool dans un pays et en conséquence, dépeignent les tendances de consommation d’alcool d’une façon plus précise.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/prevalence-physical-inactivity-among-adults-aged-%E2%89%A5-15-years

Inactivité physique (WPRO)

Définition ADULTES : Prévalence de personnes qui ne sont pas assez actives physiquement dans la population de 18 ans et plus ((défini comme inférieur à 150 minutes d’activité d’intensité modérée par semaine, ou l’équivalent). ADOLESCENTS : Prévalence d’adolescents qui ne sont pas suffisamment actifs physiquement (défini comme moins de 60 minutes d’activité physique d’intensité modérée ou vigoureuse par jour). Les pays choisissent le groupe d’âge correspondent aux adolescents selon leur contexte national.

Justification Le seuil de moins de 150 minutes d’activité modérée par semaine (ou équivalent) a été choisi car un ensemble vaste et solide de preuves scientifiques démontre que les personnes atteignant ce seuil ont un niveau de conditionnement lié à la santé plus élevé, un profil de risque plus faible de développer un certain nombre de conditions médicales débilitantes et un taux plus faibles de maladies non transmissibles chroniques que celles qui ne sont pas actives. Cet indicateur est calculé à partir des valeurs de prévalence liées à l’âge d’une activité physique insuffisante. Une normalisation en fonction de l’âge est faite de manière à tenir compte des différences dans la pyramide des âges au cours des années et selon les pays. La limite inférieure d’âge de 18 ans a été choisie en tenant compte de la nature et la disponibilité de la preuve scientifique se rapportant à l’impact sur la santé.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/prevalence-physical-inactivity-among-adults-aged-%E2%89%A5-15-years

6.2. L’environnement physique

Population utilisant des sources d’eau potable améliorées (%)

Définition Le pourcentage de population utilisant une source d’eau potable améliorée. Une source d’eau potable améliorée, par la nature de sa conception et de sa construction de son design, est susceptible de protéger l’eau de contamination externe, en particulier les matières fécales. Les sources améliorées d’eau potable comprennent l’eau courante dans une habitation, une parcelle ou une cour; des robinets publics /tuyau vertical ; puits/forage ; puits creusés protégés ; systèmes de collecte d’eau de source ou de pluie protégés. En revanche, les sources d’eau potable non améliorés sont : puits creusés non protégés ; sources non protégées ; chariots avec petit réservoir ou baril d’eau ; camion-citerne ; eau de surface (rivière, barrage, lac, étang, ruisseau, canal, canaux d’irrigation et toute autre type d’eau de surface) et eau en bouteille (si non accompagnée d’une autre source d’eau potable améliorée).

Justification L’accès à l’eau potable et à l’assainissement de base est un besoin fondamental et un droit essentiel pour la dignité et la santé de toutes les populations. La santé et les avantages économiques apportés par l’amélioration de l’approvisionnement en eau aux ménages et individus sont bien documentés. L’utilisation d’une source d’eau potable améliorée est un remplacement pour l’utilisation d’eau potable.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/population-using-improved-drinking-water-sources-0

Population utilisant des installations d’assainissement améliorées (%)

Définition Pourcentage de la population utilisant une installation d’assainissement améliorée. Une installation d’assainissement améliorée devrait empêcher de manière hygiénique le contact entre les excréments humains et les humains. Des installations sanitaires améliorées incluent : chasse d’eau ou toilette reliées à des canalisations d’égouts, fosse septique ou latrines, latrines à fosse ventilée améliorées, latrines à fosse avec dalle et toilette à compostage. Toutefois, des installations d’assainissement ne sont pas considérés comme améliorés lorsque partagées avec d’autres ménages ou d’usage public. Les installations qui ne sont pas améliorées comprennent: chasse d’eau ou toilette reliées qui ne sont pas reliées à des canalisations ; latrines sans dalle ou à ciel ouvert, seau, toilettes ou latrines à accrocher, et l’absence d’installations ou l’usage de buissons ou champs (défécation en plein air) (OMS & UNICEF, 2010.)

Justification L’accès à l’eau potable et à l’assainissement de base est un besoin fondamental et un droit essentiel pour la dignité et la santé de toutes les populations. La santé et les avantages économiques apportés par l’amélioration de l’approvisionnement en eau aux ménages et individus sont bien documentés. L’utilisation d’une installation d’assainissement améliorée est un remplacement pour l’utilisation d’installations sanitaires élémentaires.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/population-using-improved-sanitation

Population vivant en milieu urbain (%)

Définition Le pourcentage de la population de fait vivant dans des zones considérées comme urbaines selon les critères utilisés par chaque région ou pays en date du 1er juillet de l’année indiquée.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/population-living-urban-areas

Population utilisant des combustibles solides (%)

Définition Le pourcentage de la population de fait vivant dans des zones considérées comme urbaines selon les critères utilisés par chaque région ou pays en date du 1er juillet de l’année indiquée.

Justification L’utilisation des combustibles solides dans les ménages est associée à une mortalité accrue due à la pneumonie et autres infections aiguës des vois respiratoires inférieures chez les enfants, mais aussi une mortalité accrue due à des maladies respiratoires obstructives chroniques, aux maladies cérébrovasculaires et aux cardiopathies ischémiques, ainsi que le cancer du poumon chez les adultes.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/population-using-solid-fuels

6.3. Nutrition

Enfants de moins 5 ans présentant un déficit pondéral (%)

Définition Pourcentage d’insuffisance pondérale (poids / âge inférieur à -2 écarts-types de la médiane selon l’âge des Normes de croissance de l’enfant de l’OMS chez les enfants âgés de 0 à 5 ans).

Justification Cet indicateur appartient à une série d’indicateurs dont le but est de mesurer le déséquilibre nutritionnel et la malnutrition entraînant dénutrition (évalué par une insuffisance pondérale, un retard de croissance et l’émaciation) et surcharge pondérale. La croissance de l’enfant est l’indicateur le plus utilisé de l’état nutritionnel dans une communauté et est reconnu internationalement comme un indicateur important de santé publique pour suivre la santé des populations. En outre, les enfants qui souffrent d’un retard de croissance en raison de mauvaise alimentation et/ou d’infections récurrentes ont tendance à avoir un plus grand risque de maladie et de décès.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/children-aged-under-5-years-underweight

Enfants de moins 5 ans présentant un retard de croissance (%)

Définition Pourcentage de retard de croissance (taille / âge inférieur à -2 écarts-types de la médiane selon l’âge des Normes de croissance de l’enfant de l’OMS chez les enfants âgés de 0 à 5 ans).

Justification Cet indicateur appartient à une série d’indicateurs dont le but est de mesurer le déséquilibre nutritionnel et la malnutrition entraînant dénutrition (évalué par une insuffisance pondérale, un retard de croissance et l’émaciation) et surcharge pondérale. La croissance de l’enfant est l’indicateur le plus utilisé de l’état nutritionnel dans une communauté et est reconnu internationalement comme un indicateur important de santé publique pour suivre la santé des populations. En outre, les enfants qui souffrent d’un retard de croissance en raison de mauvaise alimentation et/ou d’infections récurrentes ont tendance à avoir un plus grand risque de maladie et de décès.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/children-aged-under-5-years-stunted

Enfants de moins 5 ans souffrant de cachexie (gravement émaciés) (%)

Définition Pourcentage (poids-taille inférieur à -2 écarts-types de la médiane selon l’âge des Normes de croissance de l’enfant de l’OMS chez les enfants âgés de 0 à 5 ans).

Justification Cet indicateur appartient à une série d’indicateurs dont le but est de mesurer le déséquilibre nutritionnel et la malnutrition entraînant dénutrition (évalué par une insuffisance pondérale, un retard de croissance et l’émaciation) et surcharge pondérale.

Métadonnées http://apps.who.int/gho/data/node.main.55?lang=en

Enfants de moins 5 ans présentant un excès pondéral (%)

Définition Pourcentage de surcharge pondérale (poids-taille supérieur à + 2 écarts-types de la médiane selon l’âge des Normes de croissance de l’enfant de l’OMS chez les enfants âgés de 0 à 5 ans).

Justification Cet indicateur appartient à une série d’indicateurs dont le but est de mesurer le déséquilibre nutritionnel et la malnutrition entraînant dénutrition (évalué par une insuffisance pondérale, un retard de croissance et l’émaciation) et surcharge pondérale. La croissance de l’enfant est l’indicateur le plus utilisé de l’état nutritionnel dans une communauté et est reconnu internationalement comme un indicateur important de santé publique pour suivre la santé des populations. En outre, les enfants qui souffrent d’un retard de croissance en raison de mauvaise alimentation et/ou d’infections récurrentes ont tendance à avoir un plus grand risque de maladie et de décès.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/children-aged-under-5-years-overweight

6.4. Déterminants sociaux

Démographie

Taux total de fécondité (nombre moyen d’enfants) par femme

Définition Le nombre moyen d’enfants qu’une cohorte hypothétique de femmes auraient à la fin de leur période reproductive si elles étaient soumises durant toute leur vie au taux de fécondité d’une période donnée et si elles n’étaient pas affectées par le taux de mortalité. Le taux s’exprime en tant qu’enfants par femme.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/annual-growth-rate-population

Taux annuel de croissance de la population (%)

Définition Taux exponentiel moyen de croissance annuelle de la population sur une période donnée.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/annual-growth-rate-population

Répartition par âge de la population (%)

Définition Le pourcentage de la population de fait âgée de 0 à 14 ans dans un pays, une zone ou une région en date du 1er juillet de l’année indiquée. Le pourcentage de la population de fait âgée de 15 à 59 ans dans un pays, une zone ou une région en date du 1er juillet de l’année indiquée. La population de fait âgée de 60 ans et plus dans un pays, une zone ou une région en date du 1er juillet de l’année indiquée.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/age-distribution-population

Ressources et infrastructure

Revenu national brut par habitant selon la parité de pouvoir d’achat (US $ PPA)

Définition Le revenu national brut (RNB) converti en dollars internationaux en utilisant le taux de parité de pouvoir d’achat (PPA). Un dollar international a le même pouvoir d’achat au niveau du RNB qu’un dollar américain aux États-Unis. Le RNB est la somme de la valeur ajoutée par tous les producteurs résidents, majorée des taxes sur les produits (moins les subventions) qui ne sont pas comprises dans la valorisation des produits ainsi que des recettes nettes du revenu primaire (compensation des employés et revenus fonciers) provenant de l’étranger. Les données sont en dollars internationaux courants basés au cycle 2011 du Programme de comparaison internationale (PCI),

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/gross-national-income-capita-ppp-int

Pauvreté et inégalité des revenus

Population vivant avec moins de 1$ (US $ PPA) par jour (%)

Définition Le taux de pauvreté de $1,25 par jour est la proportion de la population vivant avec moins de 1,25 $ par jour, selon les prix internationaux 2005, ajustés à la parité de pouvoir d’achat (PPA). La parité de pouvoir d’achat pour la consommation privée, est le nombre d’unités de monnaie d’un pays requis pour acheter la même quantité de biens et services dans le marché domestique qu’un dollar américain pourrait acheter aux États-Unis d’Amérique. Ce facteur de conversion est applicable à la consommation privée.

 

Justification Le seuil de pauvreté de 1,25 $ par jour – le seuil au-dessous duquel un individu ou une famille sont considérés pauvres – correspond à la valeur du seuil de pauvreté dans les pays les plus pauvres (les pays les plus pauvres sont identifiés par leur revenu national brut (RNB) exprimé en termes de PPA). Ce seuil est une mesure de la pauvreté extrême qui permet la comparaison entre pays lorsque à converti en utilisant le taux d’échange à la consommation en PPA. En outre, des mesures d’intervention contre la pauvreté basées sur un seuil international de pauvreté essaient de maintenir la valeur réelle de la constante du seuil de pauvreté au fil des années, ce qui permet une évaluation précise des progrès pour atteindre l’objectif de réduire la pauvreté extrême et la faim.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/percentage-share-income-or-consumption

Parité entre les sexes

Taux brut de scolarisation selon le sexe et le niveau d’éducation

Définition Nombre d’étudiants inscrits aux niveaux d’éducation primaire, secondaire et tertiaire, indépendamment de l’âge, comme pourcentage de la population d’âge scolaire officiel pour ces trois niveaux. Le taux brut de scolarisation peut être supérieur à 100 % à la suite du redoublement et de l’inscription à un âge inférieur ou supérieur que l’âge type pour un niveau éducatif donné, selon la Définition du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/female-and-male-gross-enrolment-ratio-education-level

Sièges occupés par des femmes dans les parlements nationaux (%)

Définition Pourcentage de sièges occupés par des femmes dans un parlement à chambre unique ou chambre basse.

Justification Indicateur de genre

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/percentage-seats-held-women-national-parliaments

Éducation

Taux d’alphabétisation des adultes (% des 15 and et plus)

Définition Le pourcentage de la population âgée de 15 ans et plus qui peut lire et écrire en la comprenant une brève déclaration simple sur leur vie quotidienne. Règle générale, « l’alphabétisation » englobe aussi la « numérisation », la possibilité d’effectuer des calculs arithmétiques simples.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/adult-literacy-rate-percentage-aged-%E2%89%A5-15-years

Taux d’alphabétisation des jeunes (% des 15–24 ans)

Définition La population et le nombre de personnes alphabétisées (ou analphabètes) âgés de 15 à 24 ans. Pourcentage des personnes de 15 à 24 ans qui peut lire et écrire en la comprenant une brève déclaration simple sur leur vie quotidienne. Règle générale, « l’alphabétisation » englobe aussi la « numérisation », la possibilité d’effectuer des calculs arithmétiques simples. Un taux élevé d’alphabétisation parmi les 15 à 24 ans suggère un niveau élevé de participation et de rétention dans l’enseignement primaire, et sa capacité à transmettre des compétences de base de lecture et d’écriture. Parce que les personnes appartenant à ce groupe d’âge sont entrées dans la vie adulte, le suivi de leur niveau d’alphabétisation est important au niveau des politiques de ressources humaines, mais aussi pour assurer le suivi et la prévision des progrès dans l’alphabétisation des adultes. Certains pays appliquent des Définitions et des critères pour l’alphabétisation qui sont différentes des normes internationales définies ci-dessus, assimilent les personnes non scolarisés aux analphabètes, ou changent les Définitions entre les recensements. Les méthodes pour identifier les personnes alphabètes et analphabètes au cours d’un recensement peuvent aussi varier. Les erreurs dans l’auto-déclaration d’alphabétisation peuvent affecter la fiabilité des statistiques.

Justification Le taux d’alphabétisation des jeunes reflète les résultats de l’enseignement primaire au cours des 10 années précédentes et est souvent considéré comme une mesure indirecte du progrès social et de la réussite économique.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/capita-official-development-received-us

Partenariats mondiaux et flux financiers

Aide publique au développement reçue par habitant (US$)

Définition L’aide officielle au développement (AOD) nette par habitant se compose des décaissements des prêts consentis sur concessionnelles (déduction faites du remboursement du capital) et de subventions par les services officiels, des membres du Comité d’aide au développement (CAD) et par les institutions multilatérales, les pays non membres du CAD pour promouvoir le développement économique et le bien-être dans les pays et territoires dans la liste des récipients du CAD de l’APD. L’APD est calculée en divisant l’APD nette reçue par l’estimation de la population au milieu de l’année et comprend des prêts ayant un élément don d’au moins 25 % (calculé à un taux d’actualisation de 10 %).

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/capita-official-development-received-us

Aide publique au développement reçue comme pourcentage du revenu national brut (RNB)

Définition L’aide officielle au développement (AOD) nette se compose des décaissements de prêts consentis à des conditions préférentielles (déduction faites du remboursement du capital) et des subventions par les services officiels, des membres du Comité d’aide au développement (CAD) et par les institutions multilatérales, les pays non membres du CAD pour promouvoir le développement économique et du bien-être dans les pays et territoires dans la liste du CAD des bénéficiaires de l’APD. Elle comprend des prêts d’un élément don d’au moins 25 % (calculé à un taux d’actualisation de 10 %).

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/official-development-assistance-received-percentage-gni

Service total de la dette comme pourcentage du revenu national brut (RNB)

Définition Le service de la dette totale est la somme des remboursements de principal et d’intérêts effectivement payés en monnaie, en biens ou en services sur la dette à long terme, sur l’intérêt payé sur la dette à court terme et sur les remboursements (rachats et charges) au FMI.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-external-debt-stocks-current-us

 

Total de la dette extérieure (en millions de US$ courants)

Définition La dette extérieure totale est celle due aux non-résidents et remboursable en monnaie, biens ou services. La dette extérieure totale est la somme de la dette publique, publique garantie et privée non garantie à long terme, utilise des crédits du FMI, et de la dette à court terme. La dette à court terme comprend toutes les dettes ayant une durée d’un an ou moins et des intérêts moratoires sur la dette à long terme. Les données sont en dollars américains courants.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/total-external-debt-stocks-current-us

Science et technologie

Population abonnée à un service de téléphonie mobile (%)

Définition Le nombre d’abonnements cellulaires mobiles est divisé par la population et multiplié pour 100. Un abonnement mobile cellulaire se réfère à l’abonnement à un service cellulaire mobile public qui fournit l’accès au réseau téléphonique public commuté (RTPC) à l’aide de technologie cellulaire. Il comprend des abonnements de services post-payés et prépayés et comprend des systèmes analogues et numériques cellulaires. Inclut aussi des abonnements aux réseaux IMT-2000 (3G, de troisième génération).

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/percentage-population-who-are-cellular-or-mobile-subscribers

Population abonnée à un service de téléphonie (fixe et mobile) (%)

Définition Une ligne téléphonique fixe fait référence à une ligne téléphonique reliant le terminal du client (téléphone, télécopieur) au réseau téléphonique public commuté (RTPC) et ayant port dédié dans une centrale téléphonique. Une ligne fixe fait référence traditionnellement à la connexion – généralement un fil de cuivre – d’un abonné à la station de commutation de la compagnie de téléphone.

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/population-who-are-telephone-fixed-and-mobile-subscribers

Population qui utilise internet (%)

Définition Un internaute (usager internet) est quelqu’un qui a accès à l’Internet (une connexion TCP/IP).

Métadonnées http://www.aho.afro.who.int/en/data-statistics/percentage-population-who-are-internet-users

Situations d’urgence et catastrophes

Nombre total de réfugiés

Métadonnées http://www.unhcr.org/statistics/Ref_1960_2013.zip

_______________________________________________________________________________________________

Téléchargez la version complète de l'Atlas des statistiques sanitaires africaines 2016 [pdf: 5.03 Mo]