Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Politique nationale de santé

From AHO

Jump to: navigation, search

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

Public policies in the health sector, together with those in other sectors, have a huge potential to secure the health of communities.[1] They represent an important complement to universal coverage and service delivery reforms. Unfortunately, in most societies, this potential is largely untapped and failure to effectively engage other sectors is widespread. Looking ahead at the diverse range of challenges associated with the growing importance of ageing, urbanization and the social determinants of health, there is, without question, a need for a greater capacity to seize this potential. That is why a drive for better public policies forms a third pillar supporting the move towards primary health care, along with universal coverage and primary care (see figure).

Primary health care reforms necessary to refocus health systems towards health for all

The following policies must be in place:

  • Systems policies – the arrangements that are needed across health systems’ building blocks to support universal coverage and effective service delivery. These are the health systems policies (related to essential drugs, technology, quality control, human resources, accreditation, etc.) on which primary care and universal coverage reforms depend.
  • Public health policies – the specific actions needed to address priority health problems through cross-cutting prevention and health promotion. Without effective public health policies that address priority health problems, primary care and universal coverage reforms would be hindered. These encompass the technical policies and programmes that provide guidance to primary care teams on how to deal with priority health problems. They also encompass the classical public health interventions from public hygiene and disease prevention to health promotion.
  • Policies in other sectors – contributions to health that can be made through intersectoral collaboration. These policies, which are of critical concern, are known as “health in all policies”, based on the recognition that a population's health can be improved through policies that are mainly controlled by sectors other than health. The health content of school curricula, industry’s policy towards gender equality, or the safety of food and consumer goods are all issues that can profoundly influence or even determine the health of entire communities and that can cut across national boundaries. It is not possible to address such issues without intensive intersectoral collaboration that gives due weight to health in all policies.

Cette section du profil des systèmes de santé est structuré comme suit:

Résumé analytique

Le droit à la santé, clairement stipulé par la Constitution du 11 décembre 1990 en ses articles 8 et 26, est un enjeu majeur pour le développement de notre société. Les Etudes Nationales de Perspectives à Long Terme Bénin ALAFIA 2025 en ont fait une priorité de même que les Orientations Stratégiques de Développement du Benin 2006-2011 [2]. Aussi, le Bénin a-t-il souscrit à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement en matière de santé. Les préoccupations exprimées lors des Etats Généraux de la Santé [3] ont réaffirmé la nécessité d’un renforcement du système de santé pour une meilleure prise en charge de la santé des populations. C’est pourquoi Suite aux travaux des Etats Généraux de la Santé de Novembre 2007, une vision capable de contribuer au renforcement de la performance du système national de santé béninois a été définie et est la suivante : « Le Bénin dispose en 2025 d’un système de santé performant basé sur des Initiatives publiques et privées, individuelles et collectives, pour l’Offre et la Disponibilité permanentes de Soins de Qualité, équitables et accessibles aux populations de toutes catégories, fondées sur les Valeurs de Solidarité et de Partage de risques pour répondre à l’ensemble des besoins de santé du peuple béninois » En s’appuyant sur ces différents instruments, le pays a donc défini une politique de santé basée sur une analyse objective de la situation sanitaire actuelle et l’identification claire de ses problèmes. Cette Politique Nationale de Santé [4] est le résultat de larges concertations entre les principaux acteurs du développement sanitaire et constitue le cadre de référence pour les actions et les décisions dans le secteur pour la période 2009-2018.Dans le cadre de la mise en œuvre de cette politique, le Plan National de Développement Sanitaire [5] (PNDS) a été élaboré. L’objectif général du PNDS est d’ « améliorer l’état de santé de la population béninoise sur la base d’un système intégrant les populations pauvres et indigentes » Il s’agit de façon spécifique :

  • d’assurer un accès universel aux services de santé et une meilleure qualité des soins pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ;
  • de renforcer le partenariat pour la santé ;
  • d’améliorer la gouvernance et la gestion des ressources dans le secteur santé.

Les objectifs de développement retenus pour le secteur de la santé ont été déclinés en cinq (05) Domaines Stratégiques et en programmes et sous programmes dont la mise en œuvre efficiente permettra au secteur de la santé de relever les multiples défis. Il s’agit de :

  1. Réduction de la mortalité maternelle et infantile, prévention, lutte contre la maladie et amélioration de la qualité des soins ;
  2. Valorisation des Ressources Humaines ;
  3. Renforcement du partenariat dans le secteur et promotion de l’éthique et de la déontologie médicale ;
  4. Amélioration du mécanisme de financement du secteur ;
  5. Renforcement de la gestion du secteur, l’amélioration des prestations des soins et services de santé à tous les niveaux de la pyramide sanitaire en assurant des soins essentiels de qualité aux populations surtout les plus vulnérables et les démunis.

Le développement du système de santé met donc un accent sur le développement des ressources humaines pour la santé à travers la définition et la mise en œuvre d’une stratégie définie pour la période 2009-2018 [6]. Le secteur de la santé est leader pour l’atteinte des OMD4 (Réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans); OMD5 (Améliorer la santé maternelle), OMD6 (Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d’autres maladies). L’atteinte de ces OMD demeure l’une des préoccupations majeures et le Ministère mène des actions pour atteindre les différentes cibles définies pour l’horizon 2015 à travers une bonne politique de réduction de la mortalité maternelle et infantile [7] et de lutte contre les trois maladies prioritaires. Une politique des soins infirmiers et obstétricaux [8] a été définie et est mise en œuvre pour la période de 2009 à 2013. De même Chaque secteur d’activité a définit une politique et stratégie pour l’atteinte des objectifs du PNDS. Pour permettre à une frange plus importante de la population d’accéder aisément aux soins et services de santé, le Régime d’Assurance Maladies Universel (RAMU) prenant en compte les différentes stratégies de prise en charge des populations vulnérables ou démunies est dans sa phase active de mise en œuvre.


Notes de fin: Références, sources, méthodes, abréviations, etc.

  1. Systems thinking for health systems strengthening (pdf 1.54Mb). Geneva, World Health Organization, 2009
  2. OSD Bénin 2006-2011 OSD Bénin. 8,6Mo
  3. Etats Généraux. 202Ko
  4. Politique Sanitaire Nationale. 890Ko
  5. PNDS 1,51Mo
  6. PSRH 1,91 Mo
  7. RMNN Bénin 1,19Mo
  8. Politique stratégies SIO 210Ko