Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary - Immunization and vaccines development

From AHO

Jump to: navigation, search

The English content will be available soon.

1er Tour du Vaccination

De façon générale, quoique encore élevés, les niveaux de mortalité infantile et juvénile sont en baisse par rapport à leurs niveaux antérieurs. En effet, en 2006, selon les données du RGPH [1], un enfant de moins d'un an court un risque de décéder de 92 pour mille et un enfant de la tranche d'âge 1-4 ans, un risque de 55 pour mille.

Les enfants du milieu rural courent quelque soit l'année considérée plus de risque de décéder que ceux du milieu urbain. Toutefois, il est à observer que les baisses enregistrées dans les niveaux de mortalité des enfants sont surtout imputables à la vaccination de routine et à un meilleur accès aux services de santé sur les plans géographiques et financiers.

En effet, le rayon moyen d’action théorique est passé de 9,37 Km en 2000 à 7,51 km en 2008. Par ailleurs, la mise en œuvre des mesures de gratuité comme celle de la vaccination de routine, de la consultation prénatale et la prise en charge gratuite des cas de paludisme grave dans les formations publiques est un des facteurs explicatifs de la baisse de la mortalité infantile.

La prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME) est une stratégie majeure qui cible les principales pathologies des enfants de moins de cinq ans que sont le paludisme, les infections respiratoires aigües, la rougeole, la malnutrition, les maladies diarrhéiques et le VIH. Elle a été introduite au Burkina en 2003.

En 2009, la PCIME clinique couvrait 86% des formations sanitaires, le nombre de formations sanitaires réalisant la PCIME clinique est passé de 1 200 au 31 décembre 2009 à 1290 formations sanitaires en 2010 (+7,5%). Quant à la PCIME communautaire, elle est faiblement développée et est mise en œuvre seulement dans vingt-cinq districts sanitaires (40% du total des 63 districts sanitaires).

Le défi majeur reste l’application réelle de l’approche par les prestataires lors de la prise en charge des enfants malades et la formation des agents de première ligne sur la stratégie.

Référence

  1. RGPH 2006. 3,2Mo