Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary - Child and adolescent health

From AHO

Jump to: navigation, search

The English content will be available soon.

La Santé des enfants reste au cœur des préoccupations du pays. Les résultats préliminaires de l’EDS [1] réalisée en 2010 rapportent un taux de mortalité infantile et juvénile respectivement de 59% et de 96%. Les progrès enregistrés sont liés à plusieurs facteurs notamment la gratuité des soins des enfants de moins de cinq ans, le renforcement de la vaccination de routine, la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant, au renforcement des activités de prise en charge des cas de malnutrition , la motivation des prestataires de soins et la prise en charge des indigents.

Under5Deaths.png

Les données 2009 de l’EPISTAT (Service d’Epidémiologie et des Statistiques ) montrent que la morbidité et la mortalité enregistrées dans les structures de santé restent élevées chez les enfants et les jeunes. Parmi tous les nouveaux cas de maladies enregistrés, 70% sont des enfants de moins de 15 ans dont 59% de moins de 5 ans.

Les causes principales de cette mortalité [2] sont le paludisme, les infections respiratoires aigües (IRA), les diarrhées et la malnutrition. Selon l’EDS 2010, 58% des enfants de moins de 5 ans souffrent de la malnutrition chronique dont 29% sous sa forme sévère.

En rapport avec la santé des adolescents, la précocité des rapports sexuels est la facette la plus visible parmi les problèmes de santé. Selon une étude réalisée en 2002 auprès des adolescents, 16% des enquêtés déclarent avoir eu leur 1er rapport sexuel à l’âge de 10 ans, 17% entre 10 et 14 ans et 38% entre 15 et 20 ans[3].

De 1980 à 1990, la grossesse était la cause majeure de renvoi de 34,5% des filles de l’enseignement secondaire. Le taux de fécondité des adolescentes est de 32 pour 1000[4].

GuysTamborins.png

L’accès aux services de santé de la reproduction pour les jeunes est très faible. Lors du forum national des adolescents tenu en décembre 1998, les adolescents ont présenté le ‘’ manque d’information en matière de sexualité et de santé de la reproduction’’ comme un problème crucial. Depuis, une série de ‘’Centres Jeunes’’ gérés par l’Association Burundaise pour le bien Etre Familial (ABUBEF) ont vu le jour pour tenter de combler cette lacune. Il n’existe que très peu de centres de santé publics offrant des services adaptés et spécifiques aux besoins des jeunes et des adolescents en matière de SR.

Seuls 10 CDS publics et 7 cliniques de SR Jeunes de l’ABUBEF offrent des services conviviaux aux jeunes et adolescents. Pendant la période de 2005 à 2010, le nombre de jeunes ayant bénéficié des services SR dans les 17 centres de santé est passé de 18.293 à 65.860. Cependant, des efforts d’intégration de la santé sexuelle et reproductive (SSR) des adolescents et des jeunes dans le PMA doivent être renforcés et étendus vers d’autres structures publiques avec implication des centres et associations des jeunes.


References

  1. Résultats préliminaires EDS 2010. 840Ko
  2. . MICS 2005. 1,83Mo
  3. PNSR, CEFORMI: Étude sur la santé de la reproduction des jeunes et des adolescents en mairie de Bujumbura, Bujumbura, 2002
  4. RGPH, 2008