Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary - Epidemic and pandemic-prone diseases

From AHO

Jump to: navigation, search

En matière de lutte contre les épidémies et pandémies, une stratégie de surveillance intégrée des maladies et riposte a été actualisée en novembre 2011. La « Stratégie de Surveillance intégrée des Maladies et Riposte, SIMR en abrégé» a permis la mise en œuvre d’un Paquet minimum d’interventions visant à maîtriser les maladies à potentiel épidémique et à protéger les populations.

Les maladies à potentiel épidémique sous surveillance épidémiologique sont entre autres, la rougeole, le choléra, la méningite à méningocoque, le paludisme, la paralysie flasque aigüe (PFA), la bacillaire, la shigellose, le exanthématique et la fièvre hémorragique. Un système de surveillance des maladies couvrant tous les niveaux de la pyramide sanitaire est fonctionnel à travers l’équipe d’intervention rapide et le service d’Epidémiologie et des Statistiques (EPISTAT).

Dans le cadre de la confirmation du diagnostic, les laboratoires de référence du Centre Hospitalo-universitaire de Kamenge (CHUK) et de l’Institut National de Santé Publique (INSP) participent au diagnostic biologique des cas suspects et des suspicions d'épidémies. Néanmoins, il convient également de stigmatiser l’insuffisance notoire d’activités de laboratoires au niveau intermédiaire et périphérique et l’absence d’une équipe de réponse rapide.

Il est à noter que le pays a connu des situations d’épidémie confirmée de rougeole en 2010 dans différents districts sanitaires de Bujumbura Mairie, Cibitoke, Bubanza, Kirundo et Bururi et une épidémie de choléra en 2010 et 2011 dans les provinces de Cibitoke, Bubanza, Bururi (Rumonge) et Makamba (Nyanza Lac).

Dans le cadre de la mise en œuvre du Règlement Sanitaire International (RSI 2005), le pays a procédé en juin 2007, au lancement officiel de l’application du RSI 2005. Ceci a marqué l’engagement du Burundi à mettre en œuvre ce règlement et à respecter les obligations y afférentes telles qu’elles ont été adoptées lors de l’Assemblée Mondiale de la Santé en 2005.

C’est ainsi qu’il existe un Plan de contingence pour la lutte contre les pandémies et les urgences sanitaires afin que les mesures édictées par le RSI concernant les personnes, les biens, les cargaisons, les conteneurs, les moyens de transport, les marchandises et colis postaux suspects puissent être mis en application pour prévenir et réduire la propagation internationale des maladies , en évitant toute entrave inutile au trafic international.

Le pays a contribué à la surveillance des pandémies de la grippe aviaire et de la grippe pandémique H1N1 et poursuit la surveillance transfrontalière des maladies avec les pays voisins.