Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary

From AHO

Jump to: navigation, search

The English content will be available soon.


La situation sanitaire reste préoccupante et marquée par la prédominance de nombreuses maladies transmissibles, endémiques et endémo-épidémiques ( paludisme, VIH/sida, tuberculose, etc.) et l’émergence des maladies non transmissibles (hypertension artérielle, diabète, cancers, les traumatismes, la malnutrition et les maladies mentales).

De nombreux facteurs de risque liés aux conditions de vie, plus particulièrement en rapport avec l’hygiène, l’assainissement, la démographie galopante, les habitudes et insuffisances alimentaires contribuent à accroître la charge de maladie dans la population, en particulier chez les plus vulnérables ( femmes enceintes et enfants de moins de cinq ans). Cette situation est aggravée par la faible protection sociale de la population face au risque de maladie et ralentit les progrès vers l’atteinte des OMD liés à la santé.

L’espérance de vie à la naissance au Burundi est estimée à 50,6 ans dont 52,2 ans pour les femmes et 49,2 ans pour les hommes (Ref.Recensement Général de la population et de l’habitat, 2008). L’espérance de vie en bonne santé est de 40,4 ans.

Selon le RGPH (Recensement général de la population et de l’habitat) de 2008, le taux de mortalité générale est de 16, 5%. Selon EDS 2010, le taux de mortalité infanto-juvénile est de 96‰, le taux de mortalité infantile est de 59‰. Toujours selon EDS 2010, le taux de mortalité maternelle est de 499 décès pour 100.000 naissances vivantes, tandis que le taux de mortalité néonatale est de 7,2‰.

La figure qui suit montre l’évolution des sept premières causes de morbidité de 2005 à 2010 - données recherchées dans les annuaires d’EPISTAT (Service d’Epidémiologie et des Statistiques) et à l’USLS (Unité Sectorielle de Lutte contre le Sida)

Evolution des 7 premieres causes de consultation.png