Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary - Health information, research, evidence and knowledge

From AHO

Jump to: navigation, search

The English content will be available soon.

Le Système National d’Information Sanitaire (SNIS) contribue à orienter les décisions politiques en matière de planification et de gestion du système de santé pour améliorer l’état de santé de la population.

Le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida (MSPLS) vient de mettre en place une direction du système d’information sanitaire en remplacement du Service d’Epidémiologie et des Statistiques (EPISTAT) responsable de la production et diffusion de l’information sanitaire nécessaire à la planification, au pilotage et au suivi-évaluation des politiques et programmes de santé. La création de cette direction vise entre autres à renforcer le SNIS par l’amélioration de la coordination, de la disponibilité et de la qualité de l’information sanitaire.

L’élaboration d’un plan stratégique du SNIS [1] coïncide avec celle du PNDS II et prend en compte les priorités de ce dernier, ainsi que les résultats d’évaluation du système d’information sanitaire avec l’outil Health Metrics Network [2]. Elle vise à doter le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, les autres institutions et les partenaires techniques et financiers des orientations et des actions d’investissement planifiées et cohérentes pour un développement harmonieux du SNIS. L’objectif final étant d’accroître la disponibilité et l’utilisation de l’information sanitaire de qualité pour la prise de décisions basées sur les évidences.

Ce Plan stratégique SNIS a six composantes à savoir :

  • (i) les ressources du système d’information sanitaire ;
  • (ii) les indicateurs ;
  • (iii) les sources de données et les méthodes de collecte :
  • (iv) le processus de gestion de l'information ;
  • (v) la qualité des données ;
  • (vi) la diffusion et l’utilisation des données.

La vison du SNIS pour 2015 est : « A l’horizon 2015, le Burundi dispose d’un Système National d’Information Sanitaire intégré, performant à tous les niveaux, informatisé, produisant l’information sanitaire de qualité en temps réel, accessible et utilisée par tous les acteurs pour une prise de décisions et une planification sur des bases factuelles solides afin de contribuer à l’atteinte des objectifs nationaux, sous régionaux , régionaux et mondiaux, visant l’amélioration de l’état de santé des populations ».

La mission du SNIS est de contribuer à l’accès universel aux services de santé de qualité pour le développement socio-économique du pays.

L’objectif général est d’améliorer les prestations des services de santé en vue de contribuer de façon significative à l’atteinte des objectifs nationaux et des OMD liés à la santé.

L’utilisation des TIC [3] par le MSPLS dans le suivi et évaluation de ses activités a d’abord passé par l’utilisation des bases de données avec l’appui des partenaires. Actuellement, deux bases de données existent au MSPLS, la première pour la gestion des données de routine et la deuxième pour le financement basé sur la performance (FBP). La téléphonie mobile contribue à la collecte hebdomadaire des données dans le cadre de la surveillance de certaines maladies. La connexion Internet est aussi un bon support de suivi mais il n’existe pas à tous les niveaux. L’utilisation de l’e-health [4] est inexistante au MSPLS. En outre, le système d’information géographique n’est pas encore développé dans le public.

Le SNIS au niveau communautaire n’est pas encore bien structuré et les données telles que les événements d’état-civil (naissances et décès à domicile) ne sont pas régulièrement transmises.

Références

  1. Plan stratégique SNIS. 1,38Mo
  2. HMN BDI assessemnt 2008-2009. 370Ko
  3. Politique nationale TIC 2007
  4. Burundi eHealth. 220Ko