Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Partnerships for health development

From AHO

Jump to: navigation, search

There is a tension between the often short-term goals of donors, who require quick and measurable results on their investments, and the longer-term needs of the health system.[1] That tension has only heightened in recent years, where the surge in international aid for particular diseases has come with ambitious coverage targets and intense scale-up efforts oriented much more to short-term than long-term goals. Though additional funding is particularly welcome in low-income contexts, it can often greatly reduce the negotiating power of national health system leaders in modifying proposed interventions or requesting simultaneous independent evaluations of these interventions as they roll out.

Harmonizing the policies, priorities and perspectives of donors with those of national policy-makers is an immediate and pressing concern – though with apparent solutions. In addition, the selective nature of these funding mechanisms (e.g. targeting only specific diseases and subsequent support strategies) may undermine progress towards the long-term goals of effective, high-quality and inclusive health systems.

Even where this funding has strengthened components of the health system specifically linked to service delivery in disease prevention and control – such as specific on-the-job staff training – the selective nature of these health systems strengthening strategies has sometimes been unsustainable, interruptive and duplicative. This puts great strain on the already limited and overstretched health workforce. In addition, focusing on "rapid-impact" treatment interventions for specific diseases and ignoring investments in prevention may also send sharply negative effects across the system’s building blocks, including, paradoxically, deteriorating outcome on the targeted diseases themselves.

Five mutually reinforcing principles of the Paris Declaration on Aid Effectiveness (2005)[2]

Many of these issues have been recognized internationally, and a number of donors have agreed to better harmonize their efforts and align with country-led priorities – as outlined in the 2005 Paris Declaration on Aid Effectiveness (see figure). However, although some progress has been made in applying the Paris Declaration principles, it has been slow and uneven. Change in the process and the nature of the relationship between donors and countries requires time, focused attention at all levels, and a determined political will.

This section of the health system profile is structured as follows:

Contents

Résumé analytique

The English content will be available soon.

En 2007, après avoir constaté que la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement était mitigée, les gouvernements des pays en développement, dont le Burundi, et des pays développés ainsi que les principales Agences impliquées dans l’amélioration de la santé se sont engagés dans une Campagne Globale en vue d’accélérer l’atteinte des OMD directement liés à la santé.

Cette campagne permettra de parvenir à un renforcement durable des systèmes de santé et ainsi d’améliorer les résultats sanitaires dans les pays à moyens et faibles revenus à travers la mise en place d’un cadre de partenariat International pour la Santé (en anglais et abrégé, IHP). Le Burundi a été l’un des huit pays pilotes au sein du premier groupe de pays qui ont été choisis pour la mise en œuvre de cette initiative en Afrique.

Le Ministère de la Santé Publique et de la lutte contre le Sida du Burundi vient d’élaborer son 2ème Plan de développement sanitaire (PNDS II) 2011-2015 [3] à l’issue d’une évaluation externe de son PNDS I 2006-2010 [4]. Etant donné que le MSPLS s’oriente vers l’approche sectorielle, il vient d’élaborer le document de compact qui sera présenté et signé par le Gouvernement et les partenaires au Développement dans le cadre du Partenariat International pour la santé (IHP+).

Avant l'introduction du processus IHP, le Cadre de concertation des Partenaires pour la Santé et Développement (CPSD) a été créé en mars 2007. Le CPSD a pour mission principale : « Appuyer de manière concertée le Ministère de la Santé Publique et de Lutte contre le Sida dans la conception, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques et stratégies nationales pour un développement sanitaire durable ».

Le mémorandum d’entente appelé « cadre de partenariat » a été signé entre le Ministre de l’Economie, des Finances et de la Coopération au Développement, le Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, et les représentants des partenaires techniques et financiers, en date du 22 février 2008.

Le Burundi a adhéré à la préparation d’une feuille de route pour l’élaboration et la mise en œuvre du Compact [5] sur base des leçons tirées de l’expérience des autres pays en particulier de l’approche sectorielle SWAP, grâce à un processus participatif et inclusif. Sous le leadership du Gouvernement, ce processus a été appuyé par tous les partenaires techniques et financiers du secteur, ainsi que par la participation de principales ONG internationales et nationales et organisations de la société civile

Le partenariat public –privé et société civile est en cours de développement au Burundi surtout avec le PBF, mais jusque-là il n’existe pas de politique claire formelle d’implication du secteur privé dans le développement sanitaire.

Le Burundi a signé des protocoles de coopération avec l’Afrique du Sud, le Kenya et l’Ouganda. Cette coopération vise en général les échanges d’expérience dans la formation et la recherche entre les facultés de médecine de ces pays, la possibilité de transfert des malades dans les hôpitaux de ces pays.

Partenariat pour la santé et mécanismes de coordination

Harmonisation et alignement avec l'approche des SSP

Approches sectorielles (SWAp)

Partenariat Public-privé et société civile

Coopération Sud-Sud

Notes de fin: sources, méthodes, abréviations, etc.

Références

  1. Systems thinking for health systems strengthening (pdf 1.54Mb). Geneva, World Health Organization, 2009
  2. The Paris Declaration on Aid Effectiveness (2005)
  3. PNDS 2011-2015. 895Ko
  4. PNDS 2006-2010. 692Ko
  5. Compact. 640 Ko