Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary - General country health policies

From AHO

Jump to: navigation, search

O conteúdo em Portugês estará disponível em breve.

La Politique Nationale de Santé traduit la volonté du Gouvernement et de ses partenaires d’apporter des réponses urgentes et efficaces aux problèmes sanitaires du pays caractérisés surtout par des niveaux encore élevés des taux de morbidité et de mortalité touchant plus particulièrement la femme et l’enfant. La vision du pays en matière de santé est celle d’un système de santé performant à même de garantir à tous les citoyens particulièrement les populations les plus vulnérables, un état de santé optimal pour soutenir durablement la croissance et le développement du pays. Cette vision est soutenue par les valeurs d'équité, de justice sociale, d'éthique, de solidarité nationale, de rigueur et de transparence. Cette vision est guidée par un certain nombre de principes: un leadership fort ; une meilleure gouvernance du secteur ; un système de santé basé sur les Soins de Santé Primaires ; des prestations de santé de qualité optimale, intégrées, continues et rationnelles ; le respect des engagements internationaux notamment les OMD ; la participation communautaire et la décentralisation.

La politique Nationale de Santé a pour objectif général d'améliorer l’état de santé et le bien-être des populations. A cet effet, trois objectifs spécifiques ont été définis :

  • Améliorer l'efficacité et l'efficience du système sanitaire ;
  • Améliorer l'offre et la qualité des prestations des services de santé;
  • Renforcer la lutte contre la maladie.

La réalisation de ces objectifs se fera à travers la mise en œuvre de stratégies coût-efficaces répondant tout à la fois aux besoins de la population qu’aux faiblesses du système de santé. La mise en œuvre des différentes stratégies permettra à la Côte d’Ivoire d’atteindre les résultats suivants :

  • un cadre institutionnel renforcé et un cadre gestionnaire amélioré se traduisant notamment par l’adoption d’une loi d’orientation en santé publique et d’un Code de la Santé Publique, par la disponibilité et l’application de tous textes réglementaires et législatifs visant à améliorer l’efficacité et l’efficience du secteur, une meilleure coordination intra et intersectorielle, une meilleure gouvernance globale du secteur et la prise de décision prompte basée sur une information sanitaire de qualité,
  • une offre et une utilisation des services de santé accrues par la réhabilitation, la construction et le renforcement des plateaux techniques dans les zones peu ou mal desservies où sont dispensées des prestations sanitaires de meilleure qualité en vue de mieux lutter contre la maladie,
  • une plus grande disponibilité et une meilleure accessibilité notamment financière des médicaments, des vaccins, des produits sanguins et autres intrants pour les populations,
  • une meilleure disponibilité des ressources humaines de la santé, performantes et motivées sur l’ensemble du pays.