Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary - Health financing system

From AHO

Jump to: navigation, search

O conteúdo em Portugês estará disponível em breve.

Au sein du Ministère de la santé il n'existe pas aucune structure chargée des finances et le système comptable bien établi. D'autre part, il n'existe pas de mécanismes de régulation de recrutement, de capitalisation étudiée et planifiée, selon le contexte national. Ni, pour l'instant, il y'a pas une autre disposition administrative réglementaire, technique ou autre explicite à ce sujet.

Du point de vue institutionnel, l'absence d'un système de contrôle de financement de la santé, par le manque des spécialistes en finance et en économie de la santé, fais la nécessité d'appui des ministères des finances et du plan d'une par et d'autres partenaires pour le développer des instruments et les processus dans ce domaine, à cause de cette déficience un petite groupe des techniciens est charge d’élaborer le budget annuelle, il est nécessaire de la création d'un département d'administration et des finances (DAF).

Par manque de cette structure, le MINISABS prépare son projet de budget chaque année. Les services de proximité ne sont pas impliqués dans le processus. Il est donc compréhensible, que leurs besoins ne sont pas, éventuellement, bien reflétés dans le budget. Cette exigence empêche le développement d'un budget compatible et cohérent avec un plan d'action précis et a l’accord avec les procédures et les exigences des ministères des finances.

Cependant, la répartition des fonds d'investissement pour le MINSABS fait par voie de négociation avec le ministère du Plan et de Développement Economique basé sur le budget préparé par le MINISABS, conformément à son plan d'action annuel inspiré par la politique nationale de santé. Il faut signaler ici que Le butjet a louée au ministère de la sante ne pas toujours en conformité avec le besoin réel.