Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Comprehensive Analytical Profile: Equatorial Guinea

From AHO

Jump to: navigation, search
Le contenu en Français sera bientôt disponible.


This analytical profile provides a health situation analysis of the Equatorial Guinea and, coupled with the Factsheet, it is the most significant output of the African Health Observatory. The profile is structured in such a way to be as comprehensive as possible. It is systematically arranged under eight major headings:

1. Introduction to country context
2. Health status and trends
3. Progress on the Health-Related MDGs
4. The Health System
5. Specific Programmes and Services
6. Key Determinants(trC)
LocationEquatorial Guinea.gif

Download the full Taxonomy in PDF (trT)

Profil statistique
Introduction au Contexte des Pays
Africa EquatorialGuineaMap.jpg

La République de Guinée Equatoriale est situé dans la partie occidentale du continent africain (Golfe de Guinée) et limité au nord avec la République du Cameroun, à l'est et au sud avec Gabon et à l'ouest par l'océan Atlantique. Il a une frontière maritime avec la République fédérale du Nigeria et de Sao Tomé et Principe.

Le pays est divisé en 2 régions : La Région continentale (Rio Muni, les îles de Corisco, la grande et la petite Elobey) et la Région insulaire qui comprend l’île d’Annobon et de Bioko (Figure 1). La superficie totale du pays est de 28.051 Km2 repartie comme suit : Rio Muni (26.000 km2), Corisco (15 km2), Grande Elobey (2.27 km2, Petite Elobey (0.1 km2), Bioko (2.017 km2) et Annobon (17 km2). La Guinée Equatoriale comprend des zones bioclimatiques bien différentiées.(trC)

Status sanitaires et tendance

Le profil de santé doivent être interprétés en tenant compte des insuffisances du système national d'information sanitaire pour la gestion (SNISG) l‘espérance de vie à la naissance 58,39 masculine, féminine 59,55 et les deux sexes 59,53 années, le taux de mortalité infantile de 93 pour 1000 naissances vivantes, la mortalité maternelle de 352 pour 100.000 naissances vivantes (1983).

Il y’a une absence d'un système d’information définie sur la mortalité hospitalière, ainsi que la coordination de l'information des décès par accidents et dans le Conseils de Village avec le Ministère de l'Intérieur à travers la Direction Générale de la Sécurité Routière.(trC)

Progrès
Progress on SDGs(trT)
Le Système de Santé
Résultats du Système de santé

La Guinée Équatoriale est relativement bien pourvue en services de santé par rapport à sa taille ; elle dispose de 18 hôpitaux publics (5 hôpitaux provinciaux, 2 hôpitaux régionaux), 42 centres de santé publics et privés et 161 postes de santé.

Toutefois, une grande partie de ces postes de santé ne sont pas fonctionnels étant donné le manque de personnel, de matériel et de médicaments essentiels affectant l’offre effective de services et le fonctionnement des districts sanitaires. Ceci est dû aux problèmes organisationnels du système sanitaire en relation avec la division administrative du pays et les normes recommandées par l'OMS.(trC)

Leadership et gouvernance

Le gouvernement fonctionne de manière transparente à travers les structures, programmes et services, afin d'assurer la santé de la population en général avec la collaboration de partenaires liés à la santé. Le Ministère de la sante joue un rôle de Leadership en matière de santé des populations.

La société civile représentée par les certaines ONG nationaux, de petites activités individuelles réalisées sur des sujets spécifiques, par exemple, les réunions de sensibilisation sur le VIH/SIDA et les théâtres sur la lutte contre le paludisme.(trC)

Appropriation et participation communautaires

Faible participation communautaire, du point de vue des éléments suivants: la déficiente initiative des communautés dans la construction de postes de santé, la faible couverture vaccinale (Tableau 2), nombre de grossesses non désirées, la consommation réduite du traitement préventif intermittent (TPI) à la sulfadoxine-Pirimitamine, 38% une fois pendant la grossesse[1].(trC)

Partenariat pour le développement de la santé

Le tableau montre les principaux partenaires qui travaillent dans le secteur de la santé en Guinée équatoriale.(trC)

Information sanitaire, bases factuelles et connaissances

Arrêté ministériel n° 01 du 05/03/2002, régule la coordination des canaux et système d'information sanitaire dans les établissements nationaux de santé, ce qui a été renforcé par une circulaire, à travers d’une résolution en mai 2011.

Au-dessus du système d'information sanitaire il y'a les différents niveaux de la pyramide sanitaire, selon la compétence de chacun, sous la responsabilité des différents Directions Générales ( tableau 3).

Le système est confronté des faiblesses qui sont caractérisées par un fonctionnement en parallèle de quatre systèmes:(trC)

Système de financement de la santé

Au sein du Ministère de la santé il n'existe pas aucune structure chargée des finances et le système comptable bien établi. D'autre part, il n'existe pas de mécanismes de régulation de recrutement, de capitalisation étudiée et planifiée, selon le contexte national. Ni, pour l'instant, il y'a pas une autre disposition administrative réglementaire, technique ou autre explicite à ce sujet.

Du point de vue institutionnel, l'absence d'un système de contrôle de financement de la santé, par le manque des spécialistes en finance et en économie de la santé, fais la nécessité d'appui des ministères des finances et du plan d'une par et d'autres partenaires pour le développer des instruments et les processus dans ce domaine, à cause de cette déficience un petite groupe des techniciens est charge d’élaborer le budget annuelle, il est nécessaire de la création d'un département d'administration et des finances (DAF).(trC)

Prestations de services

La prestation de services ce faite dans les établissements publics de santé, avec la participation de l'Etat, secteur privé et la médecine traditionnelle.

Problèmes liés au fonctionnement du système de santé par rapport à la prestation de services résumé en 4 points.(trC)

Ressources humaines pour la santé

Le Gouvernement de la République de Guinée Equatoriale a signé un accord de coopération avec la République de Cuba pour une assistance technique en matière de santé en 2001, composée de personnel médical envoyé au pays pour l'aide à la population, le nombre annuel de ces personnels ne varie pas significativement.

L'école médicale de Bata produit plus de 20 médecins par an et l'École Universitaire de Santé et d'Environnement plus de 15 licenciés en soins infirmiers. Le pays est en cours d’élaboration d'un Plan de développement des ressources humaines.(trC)

Produits médicaux, vaccins, infrastructures et équipements (matériels)
Produits médicaux

L'acquisition de produits médicaux est assurée par le Gouvernement, à travers le budget annuel de l'Etat, en principe, les médicaments antipaludiques, les antirétroviraux et autres matériels et de consommables et de leur distribution dans les 18 hôpitaux du pays. La FRS (Fédération des Religieuses Sanitaires) fournit des produits médicaux aux centre de santé (14%), le reste n'a pas de sécurité d'approvisionnement, il ya des ruptures de stock fréquentes, la distribution selon les besoins des établissements sanitaires.

Vaccins

Le gouvernement achète des vaccins par le biais de la gestion de l'UNICEF dans les usines et leur remise ultérieure dans les hôpitaux et centres de santé.(trC)

Politique nationale de santé

La première initiative d'élaborer la politique nationale de santé (PNDS), a eu lieu en Juin 1994 pour manque d'expérience, le document n'était pas conforme, en raison de manque d'assistance technique dans ce domaine.

La première édition a été préparée par un groupe d'experts nationaux avec l'assistance technique de l'OMS en Octobre 2002. cette édition, avais produise quatre documents:

Document de Politique Nationale de Santé

Ce document décrit le cadre politique général, sous réserve de toute action de développement sanitaire en Guinée équatoriale, avec le contenu suivant: l’introduction, sommaire exécutif, les orientations stratégiques, la vision, les principes, objectifs, buts et objectifs spécifiques ainsi que le stratégie.(trC)

Couverture universelle
Le financement par le système d'assurance

L’Institut National de Sécurité Sociale (INSESO) c’est le seul gérant et administrateur de la sécurité sociale en Guinée Equatoriale. Comme l'un des avantages du Système de Sécurité Sociale (RSS) pour cela, la Loi sur la sécurité sociale fournit des services de soins de santé en fournissant des soins médicaux et pharmaceutiques, d'hospitalisation et de réadaptation, et de la gestion et la sécurisation de ces prestations aux assurés, il est le INSESO, à cet effet, ont assez d'hôpitaux avec des équipements appropriés et le personnel médical approprié.

Il a été signé un accord avec le MINISABS. l INSESO couvrent le Les soins de santé des travailleurs dans les secteurs public et privées, membres de la famille reconnue par l’INSESO, les retraités et leurs familles. Les services sont offerts par la maladie commune ou professionnelle, de maternité, accident de en générale. Les soins médicaux dispensés le même paquet de service standard pour tous les assurés, ce qui assure l'équité dans l'utilisation des services. actuellement L'INSESO couvre 3,7% de la population en général.(trC)

Programmes Spécifiques et Services
VIH/SIDA
Fonctionnement

Niveau central (MINSABS): L'existence du Programme national de lutte contre le VIH/SIDA, les stratégies de conception, d'approvisionnement de médicaments antirétroviraux, des réactifs et du matériel de diagnostic, véhicules, équipements, fournitures de bureau, le suivi trimestriel par le PNLS.

Niveau des Hopitaeu régioneau de Malabo et Bata: Il ya deux unités de traitement des maladies infectieuses (UREI), effectuer la confirmation diagnostique, des tests supplémentaires, le conseil et la fourniture des traitements antirétroviraux gratuits.(trC)

Tuberculose

L’Organisation de la lutte contre la tuberculose en Guinée Equatoriale

La lutte contre la tuberculose est organisée suivant les trois niveaux de la pyramide sanitaire.

  • 1. Le niveau central: constitué par la Direction Nationale de programme à laquelle est attaché le centre national de référence base à Bata. La direction centrale du programme dépend hiérarchiquement de la Direction General de Sante Publique et de la Planification Sanitaire.
  • 2. Le niveau intermédiaire : la coordination régionale de Bata.
  • 3. Le niveau périphérique : il est constitue par les Centre de diagnostic et traitement de la tuberculose, bases au niveau de districts.(trC)
Paludisme
1. Le niveau central: constitué par la Direction Nationale de programme.

La direction centrale du programme dépend hiérarchiquement de la Direction General de Sante Publique et de la Planification sanitaire.

2. Le niveau intermédiaire : la coordination régionale de Bata

Pour assurer la durabilité du programme, il a été formé à l’extérieur les nouveaux techniciens (9) travaillant dans les différentes composantes: La Price en charge des cas, la lutte anti vectorielle, l’Information, Education et Communication (IEC), la gestion des médicaments, l’administration, la recherche, la pulvérisation intra-domiciliaire, la logistique et le marketing.(trC)

Vaccination et développement de vaccins

La Vaccination des moins d'un an, les femmes enceintes et les femmes en âge de procréer, la stratégie se fait par des postes de vaccination fixes dans les hôpitaux, les centres et postes de santé, surtout ceux soutenus par la Fondation de Religieux la Sanitaire (FRS). Dans le district ont applique la stratégie avancée et les campagnes multi- antigénique tous les deux ou trois ans. La dernière a eu lieu en Novembre 2011 dans tout le pays.(trC)

Santé des enfants et des adolescents
Santé des enfants:

La santé des enfants de moins de 5 ans c’est un problème considérable où il ya une incidence plus élevée de morbidité et de mortalité influencée par plusieurs facteurs, notamment l'état de pauvreté des familles, accompagnés par la faible accessibilité aux services de santé et de difficultés dans l'approvisionnement de médicaments essentiels; avec faible niveau d'instruction des mères qui ont conduit à l'état de malnutrition des enfants.

Malgré tout l’effort du gouvernement le taux de mortalité infantile reste encore de 93 pour 1000 avec une forte incidence des maladies transmissibles; où la necécité de renforcer la stratégie de PCME.(trC)

Santé maternelle et des nouveaux-nés
Santé maternelle 

De manier global la santé reproductive est déterminée par le niveau de développement économique et social, style de vie, la position des femmes dans la société et de la qualité et la disponibilité des services de santé; dépend essentiellement de la puissance de choix pour les femmes, que ce soit pour des raisons sociales comme la génétique, car elle prend presque l'ensemble et les conséquences de la mauvaise santé liés à la procréation.

Malgré les efforts du gouvernement, dans les secteurs publique et privé, la situation de la sante de la mère et l'enfant, fait objet de préoccupation dans le pays. En effet, cette situation apporte avec elle l'existence de taux élevés de mortalité maternelle et infantile, qui s'élève à 352 pour 100.000 (1983) et 93 pour 1000 naissances vivantes (2001), respectivement.(trC)

Genre et santé des femmes

La santé des femmes est affectée par la pandémie du VIH/SIDA, la transmission sexuelle des femmes enceintes aux soins prénataux est de 1,8% des patients infectés par la tuberculose 5,45% et portant une infection sexuellement transmissible 5,88%[2].

La violence domestique est une pratique courante dans notre société, parfois pas reçu l'attention qu'elle mérite, car il n'ya pas de conscience sociale claire de la gravité et l'impact impliqués. Car c'est la violation des droits des femmes en tant qu'êtres humains.(trC)

Maladies épidémiques et pandémiques

Le tableau montre la situation ou Aparici provoquant des flambées de maladies ainsi que des singes é endémiques(trC)

Maladies Tropicales Négligées

Les Gouvernements des Etats membres de l’ONU y compris la Guinée Equatoriale, sont engagés à combattre la pauvreté et tous ses facteurs favorisants, se doivent de mettre tout en œuvre pour développer des programmes de lutte contre ces MTN.

C'est dans cette optique que le plan national de lutte contre les principales MTN sévissant en Guinée Equatoriale a été élaboré pour servir de guide des activités à mettre en œuvre.(trC)

Maladies non transmissibles et états de santé connexes

Les maladies non transmissibles telles que la malnutrition atteint 18% des enfants (1997), un retard de croissance de 22% des enfants de moins de 6 ans.

Malgré l'absence de statistiques, les maladies mentales sont plus fréquentes dans la population, la consommation d'alcool est en augmentation, les pathologies: l’hypertension, le diabète, les maladies cardio-vasculaires et les accidents, les problèmes sont mal documentés, et selon l'OMS sont de véritables problèmes de santé publique en vertu de leur cause de décès.(trC)

Déterminants majeurs
Facteurs de Risque pour la Santé
L'alcool, le tabac et d'autres:

Bien qu'il n'existe pas de données sur l'alcool et le tabac dans le pays, c’est connu pour l'observation indirecte (les alcooliques, les fumeurs, la plupart des importations et la vente de ces produits) que cette utilisation est à l'origine l'augmentation des conséquences négatives sur la santé de la population.

Il y'a plusieurs facteurs qui facilitent la consommation de ces produits dans le pays, tels que l'acceptabilité sociale, les prix abordables, l'importation et la commercialisation, les problèmes sociaux de la non-applicabilité des lois approuvés.(trC)

Environnement physique

Maladies transmises par les vecteurs

  • Le Paludisme: Le vecteur principal de transmission c est le moustique Anopheles Gambie, est dispersée à travers le pays, sur l'île de Bioko, il ya aussi l’Anopheles funestus est situé dans les côtes de la mer.
  • Trypanosomiase: Transmis par la mouche Setse, est situé dans les foyers ou les endroits suivants: Région insulaire: District de Luba province de Bioko Sud sur l'île de Bioko. Région Continental: les districts de Mbini et Cogo et la zone de “Campo”, près de la frontière avec le Cameroun.
  • L’Onchocercose: Transmis par le Onchocercose volvulus (Mutumutu) situé sur l'île de Bioko, ces dernières années, le Ministère a développé un important projet avec l'appui technique et financier de l'APOC (PROGRAMME AFRICAIN DE LUTTE CONTRE L’ONCHOCERCOSE ) par la gestion de l'OMS.(trC)
Sécurité alimentaire et nutrition

Ce graphique montre u les conditions alimentaires et nutritionnelles ou l'état actuel de la Guinée équatoriale(trC)

Déterminants sociaux
La démographie:

Les données démographiques sont mises à jour sur la base des recensements de la population en 2001 et officiellement publié en 2002 une l'Enquête Démographique et de Santé (EDS) est en cour de finalisation.

Les ressources et infrastructure pour la santé

(Conf. les tableaux 1 et 4 ; les sections 13 et 15).

La pauvreté

La Guinée équatoriale a augmenté son indice de développement humain de 1,33% par an (en 0.655 dans l'année 2000 a 0.719 dans l’année 2009), est resté dans la position 118 entre les premiers pays africains à ce seuil dans le monde et 103 en Afrique subsaharienne. Depuis l'année 2001 a été transmis à la catégorie de revenu moyen supérieur.(trC)



References(trT)
  1. (SIS Rapport annuel 2010)
  2. Source: Statistiques nationale sur le VIH/SIDA