Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary - Tuberculosis

From AHO

Jump to: navigation, search

The English content will be available soon.

La tuberculose demeure un problème majeur de santé publique au Gabon. Le nombre de cas notifiés de tuberculose est en croissance continue d’année en année, et les indicateurs clés montrent une faible performance de la lutte contre la maladie par rapport aux objectifs du partenariat Halte à la Tuberculose, des Objectifs du Millénaire pour le Développement(OMD) et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Parmi les déterminants de cette situation, il y a la propagation du VIH/SIDA, la pauvreté des populations, les ruptures fréquentes des stocks de médicaments antituberculeux, de nombreuses insuffisances du système national de santé, lale non implication effective des communautés, un partenariat très limité et l’apparition de nouveaux défis tels que la tuberculose à bacilles multi résistants et ultra résistants. Ces dernières années, l’Etat gabonais s’est engagé à augmenter progressivement la part national du budget alloué à l’achat des médicaments antituberculeux pour limiter la dépendance de leur acquisition au financement extérieur.

L’appui multiforme de l’Organisation Mondiale de la Santé demeure un des facteurs essentiels pour la réalisation des activités du PNLT qui se répartissent en deux volets :

  • la prévention, notamment par le biais des programmes de vaccination et le dépistage au niveau des bases épidémiologiques ;
  • le traitement de la maladie, avec la prise en charge des cas dans les hôpitaux, principalement l’hôpital spécialisé de Nkembo à Libreville, et la dotation gratuite des médicaments aux malades.


Les actions qui visent un meilleur impact de la lutte sont : l’intensification des programmes de sensibilisation, la mise en œuvre systématique du traitement DOTS, l’approvisionnement régulier et permanent des structures sanitaires en médicaments antituberculeux, et le renforcement des capacités humaines et matérielles.