Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary - Child and adolescent health

From AHO

Jump to: navigation, search

The English content will be available soon.

Mauritanie 0019.jpg

Avec un taux de 122 décès pour 1000 enfants de moins de 5 ans dont 77 au cours de la première année et 43 au cours du premier mois de vie, la mortalité infanto juvénile, infantile et néonatale, reste élevée. Ses principales causes sont d’origine néonatale à 39,4%, les IRA à 22,3%, la diarrhée à 16,2% et le paludisme à 12,2%[1].

Les conditions de vie et de nutrition des ménages, le niveau d’instruction de la mère, le milieu de résidence, l’indice de richesse et le sexe de l’enfant ont une grande influence sur la mortalité des enfants de moins de cinq ans.

En effet, L’eau, l’hygiène et l’assainissement, ont un rôle déterminant en matière de santé, et notamment en matière de mortalité infanto-juvénile.

Entre 2000 et 2008 les prévalences annuelles de malnutrition aiguë chez les enfants se situaient entre 12% en période de soudure et 8% pendant les périodes après récoltes. Quant à la malnutrition aigüe sévère, sa prévalence varie entre 1,6% et 0,5%[2].

Certaines causes de ces forts taux de mortalité infanto-juvéniles traduisent les carences du système de santé, et dont on peut citer la fréquence des infections respiratoires aiguës, les diarrhées, le paludisme, la malnutrition, la rougeole, les défaillances en matière d’implication des communautés les plus touchées dans des actions durables de proximité et les insuffisances des activités d’IEC ayant pour finalité les changements et de comportements.


References

  1. PNDS 2012-2020 – Analyse de la situation
  2. Ministère de la santé : « Stratégie nationale de survie et de développement de l’enfant en Mauritanie », Mai 2009