Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary

From AHO

Jump to: navigation, search

The English content will be available soon.

Selon les statistiques sanitaires mondiales 2010[1], l’espérance de vie à la naissance de la population mauritanienne est de 58 ans, avec une différence selon le sexe. Elle est de 57 ans pour les hommes et de 60 ans chez les femmes.

Le taux de mortalité brut est estimé à 13 pour mille[2] avec des disparités parmi certains groupes vulnérables.

Chez les femmes en âge de procréer, 15-49 ans, le taux de mortalité maternelle est de 686 pour cent mille naissances vivantes[3]. Les progrès réalisés dans la baisse de la mortalité maternelle entre 1990 et 2007 sont relativement bon avec un gain de 14 points, selon le Tableau n° 2.1, comparativement au rythme annuel moyen de baisse de la mortalité maternelle dans la région africaine entre 1990 et 2007, égal à 1,7 par an.

Tableau n° 2.1 : Evolution de la mortalité maternelle en Mauritanie de 1990 à 2007 Tableau n° 2.1 Evolution de la mortalité maternelle en Mauritanie de 1990 à 2007.png

Le TMM demeure, cependant, très élevé, et essentiellement dû à la proportion élevée de grossesses à risque potentiel (grossesses précoces, rapprochées), à une insuffisance dans la qualité du suivi des grossesses, et à une faible accessibilité aux soins obstétricaux d’urgence de qualité. Les affections directement responsables de décès périnataux sont l’hémorragie de la délivrance, la dystocie, les complications de l’hypertension artérielle et l’anémie.

Selon le Tableau n° 2.2, entre 1990 et 2007, le TMIJ est passé de 137 à 122‰, indiquant un gain de 15 points en 17 ans, correspondant à 0,88 point/an, ce qui dénote d’un progrès très lent comparativement au rythme annuel moyen de la baisse de la mortalité chez les enfants de moins de 5 ans pour la période 2000-2009 dans la région africaine, égal à 2,5 par an[1].

Tableau n° 2.2 : Evolution de la mortalité chez les enfants en Mauritanie de 1990 à 2007 Tableau n° 2.2 Evolution de la mortalité chez les enfants en Mauritanie de 1990 à 2007.png

Chez les enfants de moins de 1 an et ceux de moins 5 ans, dont le taux mortalité est respectivement, de 77‰ et 122‰ en 2007, les principales causes de décès sont les infections respiratoires aigües, les diarrhées, le paludisme, la malnutrition et la rougeole.

En plus des affections directement responsables de la mortalité en Mauritanie, d’autres facteurs contribuent à la charge de morbidité, parmi lesquels, l’allocation inégalitaire des ressources entrainant de grands déséquilibres au sein du système de santé, notamment dans

(i) la répartition des personnels conduisant des déficits dans de nombreuses structures,
(ii) l’équipement des centres et postes de santé, et
(iii) l’approvisionnement en médicaments et consommables.

References

  1. 1.0 1.1 Statistiques sanitaires mondiales 2010 (OMS, 2011)
  2. Projections de l’ONS pour 2010
  3. Enquête MICS 2007