Trial version, Version d'essai, Versão de teste

TopicView:Analytical summary - Leadership and governance

From AHO

Jump to: navigation, search


Country Summary

Congo

Niger

L’organigramme du Ministère de la Santé Publique permet au niveau central de piloter avec efficacité le secteur. Toutefois, certaines insuffisances persistent encore malgré la réforme sectorielle engagée depuis le premier PDS (1994 - 2000), telles que:

  1. la verticalité des programmes liée notamment à la spécialisation et aux conditionnalités de certains Partenaires Techniques et Financiers (PTF);
  2. les insuffisances du contrôle et de la supervision des formations sanitaires publiques et privées;
  3. les insuffisances dans l’organisation et la gestion des établissements de soins;

Côte_d'Ivoire

Il est caractérisé par des dysfonctionnements suivants :

  • La non-application de la plupart des textes normatifs et des directives du système de santé (Directives du PMA des ESPC et des hôpitaux de référence de districts de santé, directives d’organisation de la référence, de la contre référence et des urgences dans le district de santé, guide de référence nationale pour l’accréditation des districts de santé).
  • Le retard dans l’adoption des textes d’application de loi portant transfert et répartition de compétences en matière de santé de l’Etat aux collectivités décentralisées

Benin

La performance du secteur de la santé dépend en grande partie de la qualité de la gouvernance et du leadership.
Dans l’optique d’une meilleure coordination et rationalisation du système de santé béninois, le Ministère de la Santé du Bénin a fait l’option de l’approche sectorielle caractérisée par l’adhésion à l’initiative IHP+, la signature du Compact, la mise en place de la plateforme RSS, l’élaboration d’un plan de suivi évaluation unique du secteur.
Le Plan National de Développement Sanitaire [1] (PNDS) pour la période de 2009 à 2018 constitue le document stratégique de référence du secteur. La planification du PNDS s’est faite de manière participative, mais les processus annuels de planification ascendante ne sont pas effectifs, ce qui freine la décentralisation des activités au niveau périphérique.

Lesotho

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

Liberia

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

To provide clear policy direction and leadership within the health sector, the Ministry of Health and Social Welfare elaborated a medium-term National Health Policy and National Health Plan along with other subsector policies and strategies. The current health policy is based on the primary health care approach with a goal of achieving the Millennium Development Goals and improving health outcome.

The Health Sector Coordination Committee serves as the steering committee of the sector and makes critical programmatic and financial decisions. Representation on this committee includes:

  • the Minister of Health and Social Welfare with his four deputies and advisers;
  • heads of all donors and international development partners coordinators from international and local nongovernmental organizations and civil society organizations;
  • the private sector;
  • multilateral and bilateral missions with health development objectives.

The Health Sector Coordination Committee is chaired by the Minister of Health and Social Welfare.

Malawi

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

The health sector was one of the earliest sectors to start the process of decentralization in line with the Decentralization Policy of 1997. In 2004, health devolution guidelines were formulated taking into consideration the prevailing legislation, the policy framework and available local capacity for implementation of the decentralization process. The guidelines further identified the functions and activities to be devolved to district assemblies and defined:

  • the role of the central Ministry of Health in policy development;
  • standards setting;
  • monitoring and evaluating how the devolved functions are executed in line with the Ministry’s overall goals, overarching sectoral plans and policies.

Some of the key challenges with regard to decentralization, including weak coordination of decentralization at national level, underfunding of district implementation plans and high staff turnover within the health sector, tend to affect health services delivery at district level.

Sierra_Leone

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

The Ministry of Health and Sanitation is the statutory body responsible for coordinating health interventions and actions in Sierra Leone. The Ministry has made several provisions to influence the overall policy framework in the country.[2][3]

WorkingTogether.png

In collaboration with development partners, the Ministry developed the Joint Programme of Work and Funding to operate the National Health Sector Strategic Plan in a more coordinated and effective manner by outlining the priority health interventions to be implemented over the period 2012–2014, their resource implications and financing situation.[4]

Recently, the Ministry and its partners signed a compact agreement for better coordination of the health sector.[5]

Botswana

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

The Ministry of Health in Botswana has the responsibility for the overall improvement and maintenance of national health. It sets broad policy directions, goals and strategies for health development and delivery.

The Ministry of Health is headed by the Minister, who provides political leadership. He is assisted by the Assistant Minister. The Permanent Secretary is the head of the executive arm of the Ministry. Under the Permanent Secretary there are four Deputy Permanent Secretaries one being the Director of Health Services and the remaining three heading Clinical Services, Preventive Services and Corporate Services.

Ethiopia

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

In Ethiopia, the Federal Ministry of Health at national level and the regional health bureaus at regional level are responsible for health sector leadership.

The Federal Ministry of Health. Source: Ministry of Health, 2009

There are four authorized agencies dealing with the Ministry's technical themes. These autonomous agencies report to both the Federal Ministry of Health and the Ministry of Finance and Economic Development.

Gambia

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

The Government of the Gambia provides about 70% of the country's health needs for fairly low fees. Over the years these fees have become unrealistic, leading to a very low recovery for sustaining the services. Communities are involved in health care through the Bamako Initiative, as well as working with private and nongovernmental organization health providers.

There are about 15 nongovernment organizations involved in the delivery of health services in the country, through the signing of a memorandum of understanding with the Ministry of Health and Social Welfare. A few nongovernmental organizations, mainly faith-based organizations, provide social services such as institutional housing, feeding, and care for orphans and vulnerable children.

Gabon

La loi 12/95 du 14 janvier 1995 fixe les orientations de la politique de santé en République Gabonaise, et le Ministère de la Santé est régi par le décret n°1158/PR/MSPP du 4 septembre 1997 portant attributions, organisation et fonctionnement du Ministère de la Santé Publique et de la Population.

Mais d’une part, le cadre organique du Ministère de la Santé défini par ces deux textes présente des lacunes ; d’autre part, plusieurs services créés par eux ne sont pas dotés de leurs textes particuliers, ce qui a pour conséquence leur inexistence de fait ou leur fonctionnement sans base réglementaire. D’une manière générale, les incohérences du décret n° 1158/PR/MSPP nuisent fortement aux directions centrales du Ministère ainsi qu’aux institutions de réglementation dans l’exécution de leurs missions, ce qui affaiblit le leadership du Ministère en charge de la Santé et ralentit l’exécution des programmes de développement en général et des programmes de santé en particulier.

Comoros

Arrivée en visite officielle de RD de l'OMS

Durant les années 1990 et 2000, le Pays a traversé des longues périodes de crise institutionnelle (Coups d’Etat de 1994 et de 1997, mouvements séparatistes à Ndzouani, débarquement de l’Armée à Ndzouani en 2009….) qui a engendré des impacts socioéconomiques négatifs et la dégradation des conditions de vie de la population comorienne.

En effet, face à cette situation, plusieurs bailleurs et les Institutions financières avaient bloqué les dons et les crédits alloués au pays, compte tenu de la situation de non paiement des échéances et impayés.

AFRO

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

Leadership and governance involves the responsibility of providing oversight across all national institutions through policy-making and health planning, organization and management, and regulation of health services. In all 46 countries of the WHO African Region, the ministries of health are mandated to provide this oversight function. Some country health policies contain additional mandates in respect of population and social welfare. Increasingly, in order to address upstream social and environmental key determinants of health, ministries of health work in close collaboration with other government sectors responsible for agriculture, water supply and sanitation, other environmental issues, education, and women’s empowerment.

Zambia

Résumé descriptif

Depuis la fin de l'ère socialiste en 1991 , le Gouvernement de la Zambie a développé des mécanismes complexes de leadership et de gouvernance. Les politiques de santé nationales et stratégies publiée la même année mis le point de départ pour le développement de profondes réformes de la santé dans les années suivantes, y compris la politique de décentralisation, l'introduction de l'ensemble des soins de santé de base, et les premières étapes des approches sectorielles dans les coordination avec les partenaires coopérants.

Atouts

Talk_Congo

Tulia - November 3rd

1. De nombreux COSA ont été mis en place dans le cadre du processus de rationalisation des CSI

What does COSA and CSI stand for?


Mauritania

Le leadership et la gouvernance constituent deux questions transversales indispensables à une action efficace de santé. En Mauritanie la faiblesse du leadership du Département de la santé est essentiellement due à la mobilité importante des responsables du secteur, à la faiblesse des compétences techniques chargées du pilotage, de la coordination et du suivi, et à l’insuffisance de transparence dans la prise de décision.

C’est ainsi que les organigrammes qui se suivent ne visent pas à un besoin d’efficacité dans la mise en œuvre de la stratégie nationale et les décisions d’affectation et de nomination aux postes de pilotage, de coordination et de suivi ne respectent pas les critères d’exigence d’efficacité et d’équité.

Burundi

La réforme de la gestion des finances publiques progresse rapidement. Les procédures et les systèmes sont modernisés (Loi Organique, Code des Marchés, Code des Douanes), le Système Intégré de Gestion des Finances Publiques (SIGEFI) a été étendu à la quasi-totalité de la gestion financière, et des plans de trésorerie et d’engagements assurent un meilleur contrôle de l’exécution budgétaire.

De nouvelles structures ont été mise en place pour lutter contre la corruption. La décentralisation est effective dans le secteur de la santé, même s’il manque un cadre juridique régissant les districts sanitaires et l’autonomie des formations sanitaires.

Equatorial_Guinea

Le gouvernement fonctionne de manière transparente à travers les structures, programmes et services, afin d'assurer la santé de la population en général avec la collaboration de partenaires liés à la santé. Le Ministère de la sante joue un rôle de Leadership en matière de santé des populations.

La société civile représentée par les certaines ONG nationaux, de petites activités individuelles réalisées sur des sujets spécifiques, par exemple, les réunions de sensibilisation sur le VIH/SIDA et les théâtres sur la lutte contre le paludisme.

Togo


Au Togo, la gouvernance du système de santé repose sur une organisation qui met en jeux plusieurs acteurs : l’Etat, les collectivités et partenaires au développement. Le Ministère de la santé a pour mission de mettre en œuvre les orientations du gouvernement dans le secteur de la santé.

Son organisation actuelle est calquée sur le modèle classique à trois niveaux : le niveau central ou national représenté par les directions centrales, assure la définition des grandes orientations, l’élaboration des politiques, la coordination et le suivi évaluation de la mise en œuvre du cadre institutionnel et juridique du secteur ; le niveau intermédiaire ou régional correspondant aux directions régionales de la santé chargé de l’administration, de la coordination des services de santé de la région.

Il est également chargé de l’application des normes et standards et du respect de la règlementation sanitaire dans la région ; le niveau opérationnel ou de district représenté par la direction préfectorale de la santé ou direction de district sanitaire dont la mission est d'exécuter, de coordonner, superviser et d'assurer le suivi et évaluation des politiques et programmes de santé dans le district sanitaire.

Burkina_Faso

Le leadership du ministère de la santé s’est manifesté a travers : la définition de politiques et de normes, l’adoption de lois et autres conventions relatives à la santé, l’accroissement de ressources en faveur de la santé grâce au développement du partenariat et la mise en œuvre du panier commun.

1. Don de sang -Président du Burkina Faso.jpg

Le système national de santé comprend les sous secteurs sanitaires public, privé et celui de la médecine et pharmacopée traditionnelles. Dans le domaine de la gouvernance, il a enregistré des progrès notables tant sur le plan organisationnel que fonctionnel.

Les principaux acquis enregistrés sont essentiellement le renforcement de la décentralisation du système sanitaire entreprise depuis 1993 avec la mise en place du système de santé de district (63 districts en 2007) et le développement de la santé communautaire. L’implication effective de tous les acteurs dans le développement du système de santé, l’instauration des soins d’urgence, la subvention des prestations en faveur de la mère et de l’enfant, ont amélioré l’efficacité et l’utilisation des services de santé.

Mali

L’intelligence du système de santé du Mali, c'est-à-dire sa gouvernance s’est adaptée surtout ses dernières années pour faire face aux problèmes et priorités de santé sous l’influence des changements liés à l’environnement politique et socio-économique interne et international. Cet environnement est marqué par des engagements stratégiques et opérationnels mettant l’accent sur l’implication de l’ensemble des parties prenantes du système de santé afin de lui assurer des résultats à hauteur des objectifs sanitaires définis.

Au cours des premières décennies d’indépendance, la gouvernance du système de santé est marquée par le centralisme étatique sous l’idéologie socialiste dominante et l’exclusion de l’initiative privée dans la santé. Les changements économiques et politiques des années 80 et 90, sous la contrainte des programmes d’ajustements structurels, ont favorisé l’éclosion du secteur privé et l’émergence d’une gouvernance décentralisée du système de santé fondée sur le partenariat entre l’Etat et les communautés. L’avènement des cadres stratégiques de lutte contre la pauvreté documents CSLP et CSCRP et des initiatives globales telles que l'IHP,le COMPACT sont venus renforcer l’alignement des interventions sanitaires aux objectifs du millénaire pour le développement (OMD), le niveau de priorité de la santé dans les interventions gouvernementales, l’aide extérieure, et l’émergence d’une culture de gestion axée sur les résultats dans le secteur de la santé.

Cape_Verde

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

O Ministério da Saúde (MS) é um departamento governamental ao qual compete formular as propostas relativas à definição da Política Nacional de Saúde e das medidas legislativas correspondentes, promover e fiscalizar a sua aplicação e avaliar os respectivos resultados. O sector da saúde tem a responsabilidade de garantir à população o melhor nível possível de bem-estar físico, mental e social, assegurando a protecção e a promoção da saúde, por um lado, e a prevenção, o tratamento e a reabilitação da doença[6].

Rostos6.jpg

A política de saúde obedece aos princípios por que se rege o Serviço Nacional de Saúde, designadamente a Universalidade de acesso aos serviços em todos os níveis de assistência sanitária; a Solidariedade de todos na garantia do direito à saúde e na contribuição para o financiamento dos cuidados de saúde; a Defesa da Equidade na distribuição dos recursos e na utilização dos serviços; a Salvaguarda da dignidade humana e a preservação da integridade física e moral dos utentes e prestadores; a Salvaguarda da ética e deontologia profissionais na prestação de serviços.


Cite error: <ref> tags exist, but no <references/> tag was found