Trial version, Version d'essai, Versão de teste

TopicView:Analytical summary - Universal coverage

From AHO

Jump to: navigation, search


Country Summary

Congo

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

Descriptive summary

The use of health services is average. This situation is strongly influenced by socioeconomic status of households and image of health facilities as perceived by households. The low purchasing power explains the use of self-medication as first-line (46%) of household heads, the health facility involved in second-line (26.7%). In CSI, the average utilization rate of curative consultation is 0.3 new cases per inhabitant per year in urban areas and 0.18 new cases in rural areas; utilization of prenatal care, is is around 54.3%, the coverage rate of consultation with children under 5 years is equal to 52.5% in rural areas and 35% in urban areas, the coverage rates achieved for antigens of reference are respectively 65.4% for DTC3P3, and 66.5% for TT2 in 2005. Overall, the use of CSI remains low because of frequent stock outs of essential drugs generic information of the sub-communities on health initiatives and weaknesses in the supervision and monitoring activities.

Burkina_Faso

La couverture sanitaire universelle n’est pas effective au Burkina Faso.

Benin

La République du Bénin reconnaît la protection sociale comme un droit pour tout individu et une condition du progrès économique et social, en adhérant à la plupart des conventions et accords internationaux y relatifs. Par ailleurs, la constitution du 11 décembre 1990 légitime en son article8, l’accès à un niveau adéquat de protection sociale pour tous comme un droit fondamental et fait obligation à l’Etat d’assurer à ses citoyens un accès égal à la santé, à l’éduction, à l’information, à la formation professionnelle et à l’emploi. Aussi, la nécessité d’améliorer l’accessibilité et la qualité des services de santé et de nutrition est reconnue dans l’axe 3 des orientations stratégiques 2006-2011 de développement du Bénin [1], comme étant l’un des domaines prioritaire du développement du capital humain. De plus, les états généraux de la santé [2] tenus à Cotonou en 2007 ont recommandé l’institution au Bénin d’un régime d’assurance maladie universelle.

Lesotho

Liberia

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

Physical access to primary health care has improved dramatically across Liberia, from one health facility serving an average of 8000 population in 2006 to one health facility per 5500 population in 2009. In several counties, namely Bomi, Grand Cape Mount, Grand Kru, River Cess and Sinoe, this ratio is below one per 4000 population. The national average ratio of facilities to served population is already lower than the norm established by the Basic Package of Health Services.

In light of the registered expansion of physical access to health care facilities (see figure), the inadequate coverage of immunization services is a matter of concern. It improved from 39% of fully immunized children in 2007 to 52% in 2010, but remains low. Most south-eastern counties present a lower than average coverage.

Malawi

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

One of the core objectives of the health sector in Malawi is to ensure that all Malawians have access to basic health services, especially in the rural areas. The Ministry of Health has made a policy commitment to institute service-level agreements with other service providers such as the Christian Health Association of Malawi and Banja la Mtsogolo, a nongovernmental organization, as one of the strategies to improve access to health services, especially by the rural poor.

Specific regulator frameworks have been put in place to ensure that all Malawians have access to basic health services, especially in rural areas. A Memorandum of Understanding has been signed between the Government of Malawi, represented by the Ministry of Health, and the Christian Health Association of Malawi secretariat while a service-level agreement has been signed between district health officers and proprietors of health facilities.

Sierra_Leone

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

Universal coverage aims to achieve population coverage through universal pooled funding. This is an important objective of most health systems and requires provision of comprehensive preventive and curative care, free at point of delivery to the entire population. This definition implies two dimensions of coverage: breadth and depth.

Breadth refers to the proportion of the population receiving access to the package. Depth refers to the extent of the services that are covered. In almost all societies, even those that are considered wealthy, there is some trade-off between breadth and depth.

At this stage of development, universal coverage for a comprehensive package of services for the majority of the population of Sierra Leone is not achievable. However, other initiatives exist towards universal coverage.

Ethiopia

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

The Alma-Ata Declaration signatories noted that health for all would contribute to a better quality of life and also to global peace and security. Although circumstances both within and outside the health sector contribute to the health status of the population, timely access to health services is considered key in promoting and sustaining society’s health.

Thus, in 2005 with the goal of universal coverage WHO Member States committed to developing health financing systems so that all people have access to service without out-of-pocket financial burden.[3]

Gambia

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

In the Gambia, the mission of the health sector as stated in the National Health Policy 2012–2020 is to "promote and protect the health of the population through the equitable provision of quality health care". The private sector, nongovernment organizations and faith-based organizations also play a vital role in the delivery of health services with a view to complementing the Government of the Gambia's effort in this direction. These joint efforts result in increased access to health services in nearly every community in the country.

The health and health-related laws and acts are designed to regulate or influence outcomes in service delivery. Enforcement of these regulations often poses a challenge due to lack of delineation of functions between the Ministry of Health and Social Welfare and the various professional councils.

Mali

La couverture universelle constitue une préoccupation majeure des autorités maliennes pour l'atteinte des objectifs du millénaire pour le développement. Aussi, le Gouvernement accompagné de par ses partenaires au développement s'est engagé dans plusieurs initiatives pour offrir des soins de qualité au maximum de Maliens, se traduisant par un financement accru du secteur de la santé, la création d'infrastructures de proximité à tous les niveaux, et l'organisation des populations pour la prise en charge de leurs propres problèmes de santé.

Forces
  • Engagement de tous les acteurs à soutenir la santé ;
  • La signature du COMPACT qui traduit cet engagement de la part de l’Etat et des Partenaires Techniques et Financiers à accroître les ressources pour le financement du programme santé ;
  • Accroissement annuel du taux de couverture géographique du pays en infrastructures sanitaires de base ;

Niger

Il n’existe pas une véritable politique de couverture universelle. L’insuffisance de la couverture sanitaire, le faible revenu de la population et la faible protection sociale de la population face au risque maladies sont les principaux obstacles à l’accès aux services de santé. Même le développement des systèmes de micro-financement de la santé n’est qu’à ses débuts.

Les principaux acteurs dans le domaine sont: l’Etat, les bénéficiaires, les collectivités, les assurances et les mutuelles de santé. Il est à noter que la dépense de santé passant par la sécurité sociale et le système privé d’assurance maladie représente une part très marginale de la dépense globale de santé.

Cependant, il existe un système pour le développement des mutuelles de santé placé sous la tutelle du ministère chargé de la fonction publique.

Talk_Congo

Tulia - November 4th

1. CSI - what does it stand for?

I found several definitions of it over the Internet. However, none seems to be applicable for the context.....


Zambia

Sommaire descriptif

L'accès de la population aux services sociaux de qualité et de la santé a été un sujet de préoccupation pour la gouvernance zambienne succès depuis neuf pence en 1964. Infrastructures de santé publique ont été progressivement rapproché de la population, tandis que les politiques de décentralisation visaient à leur donnant la propriété de leurs services de santé. Différents systèmes de financement de la santé ont été testés, se traduit aujourd'hui par une tendance croissante vers la fourniture de services de santé gratuits ou fortement subventionnés.


Points forts
  • L'expansion continue des infrastructures de santé dans les zones rurales et urbaines
  • Poursuite des efforts visant à une répartition équitable des travailleurs de la santé entre zones urbaines et rurales

Mauritania

Aujourd’hui, il est recensé plusieurs systèmes de couverture maladie, qui, pour certains, couvrent plusieurs services tels que la consultation, l’hospitalisation, les médicaments, les examens, l’accouchement simple, la césarienne, le suivi post-natal et l’évacuation à l’étranger.

Ces systèmes regroupent un régime public obligatoire, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM), des régimes privés volontaires, l’Office Nationale de la Médecine de Travail (ONMT), les mutuelles de santé et le Forfait obstétrical en pleine extension, et la prise en charge des indigents insuffisante et aléatoire.

Burundi

S’accordant à la loi fondamentale, le Gouvernement du Burundi s’est engagé à assumer toutes ses responsabilités pour offrir à tout citoyen burundais des services de santé de base de qualité tel que repris dans l’axe N° 3 du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté de première génération CSLPI (2006- 2010).

L’accessibilité géographique est satisfaisante puisque la population en général (80%) [4] peut accéder à un centre de santé à moins de 5 km de distance, quoiqu’il existe des disparités géographiques surtout en faveur des centres urbains. La cartographie sanitaire la plus récente est de 2009 et le pays compte l’actualiser en 2012. La plupart des formations sanitaires (plus de 90%) sont accessibles par une route même si elles sont parfois défectueuses. Cette voie de communication joue un rôle important dans le système de référence et contre référence.

Equatorial_Guinea

Le financement par le système d'assurance

L’Institut National de Sécurité Sociale (INSESO) c’est le seul gérant et administrateur de la sécurité sociale en Guinée Equatoriale. Comme l'un des avantages du Système de Sécurité Sociale (RSS) pour cela, la Loi sur la sécurité sociale fournit des services de soins de santé en fournissant des soins médicaux et pharmaceutiques, d'hospitalisation et de réadaptation, et de la gestion et la sécurisation de ces prestations aux assurés, il est le INSESO, à cet effet, ont assez d'hôpitaux avec des équipements appropriés et le personnel médical approprié.

Il a été signé un accord avec le MINISABS. l INSESO couvrent le Les soins de santé des travailleurs dans les secteurs public et privées, membres de la famille reconnue par l’INSESO, les retraités et leurs familles. Les services sont offerts par la maladie commune ou professionnelle, de maternité, accident de en générale. Les soins médicaux dispensés le même paquet de service standard pour tous les assurés, ce qui assure l'équité dans l'utilisation des services. actuellement L'INSESO couvre 3,7% de la population en général.

Togo


Le Togo a inscrit depuis 1998, l'accès équitable des populations aux services de santé comme fondement de développement de sa politique de santé. La volonté politique de parvenir à l’accès universel est affirmée par l’adhésion du pays aux conventions internationales relatives à la couverture universelle (Déclaration de Ouagadougou sur les soins de santé primaires d’Abuja et le Plan de Maputo, …).

A ce jour, il existe des initiatives qui prennent en compte la notion de couverture universelle notamment dans le domaine de la lutte contre le SIDA (rapport sur l’accès universelle 2007-2009)et du paludisme (Renforcement des services de prévention et de prise en charge du paludisme pour un accès universel au Togo, Mai 2009). Mais une stratégie globale d’accès universel aux services des soins de qualité avec une sensibilité du genre reste à implémenter au plan national pour concrétiser cette volonté politique.

Gabon

La couverture universelle en soins de santé est globalement satisfaisante au Gabon. Les efforts du gouvernement se poursuivent pour parachever le programme d’équipement du pays en structures sanitaires, de manière à ce que tout habitant soit à moins de dix minutes d’une formation sanitaire pour le niveau primaire, moins de trente minute pour le niveau secondaire et moins d’un heure pour le niveau tertiaire.

Le problème principal est celui des gaps quantitatifs et qualitatifs en ressources humaines dans les établissements de soins, et celui du renouvellement des plateaux techniques dans les formations sanitaires du premier niveau. L’accès financier aux soins a été considérablement amélioré grâce à la CNAMGS, qui est à ce jour l’outil majeur d’achèvement du programme d’accès aux soins de qualité pour tous.

Cape_Verde

Le contenu en Français sera bientôt disponible.

Durante a última década, Cabo Verde tem tido um crescimento constante, impulsionado pelo turismo, remessas da diáspora, o investimento directo estrangeiro e ajuda ao desenvolvimento, enquanto o déficit orçamentário e da dívida pública permaneceram limitados. A maioria dos indicadores de desenvolvimento humano apontam para melhorias consideráveis e estão entre os mais altos na África subsaariana.

Meninos Tartaruguinhas.jpg

A expectativa de vida ao nascer é de 72 anos, a taxa de mortalidade infantil caiu pela metade nos últimos 20 anos, a taxa de alfabetização é de 80% e a taxa de matrícula no ensino primário recentemente chegou a 100%. A taxa de pobreza diminuiu de 36,7% em 2001 para 26,6% em 2007. Cabo Verde é um dos poucos países na África que prevê atingir todas as metas dos Objectivos de Desenvolvimento do Milénio.


Cite error: <ref> tags exist, but no <references/> tag was found